SpaceX lance pour la première fois des Starlink de deuxième génération : bientôt l’accès à internet par satellite sur votre smartphone ?

Mercredi matin, SpaceX, la société spatiale d’Elon Musk, a lancé une nouvelle charge utile de satellites Starlink. Pour la première fois, la deuxième génération de satellites artificiels sera mise en orbite.

Pourquoi est-ce important ?

Un certain nombre d'entreprises dans le monde envisagent de mettre en orbite des constellations de satellites afin de fournir l'internet partout sur la Terre. Jusqu'à présent, SpaceX est l'un des leaders incontestés dans ce domaine.

L’essentiel : les satellites ont été lancés depuis la station spatiale de Cap Canaveral en Floride à bord de la fusée Falcon 9 de SpaceX vers 10h35 heure belge.

  • Le lancement s’est déroulé sans accroc. Quelques minutes après le décollage du Falcon 9, les 54 satellites ont été placés en orbite.
  • À peu près au même moment, environ huit minutes après le lancement, le premier étage de la fusée Falcon 9 a atterri sur le navire-drone « A Shortfall of Gravitas », qui se trouvait dans l’océan Atlantique.
  • Point remarquable : c’était le dixième vol de cet étage de fusée. C’est également la cinquième fois que ce Falcon 9 met en orbite des satellites Starlink. Cette fusée a aussi déjà eu l’occasion de transporter des astronautes dans l’espace à deux reprises.
  • Selon SpaceX, c’était déjà la 159e fois que l’entreprise parvenait à faire atterrir une fusée depuis le lancement de cette technologie.
  • Autre chose à noter : il s’agissait du 60e lancement de SpaceX cette année, un nouveau record. L’année dernière, l’entreprise a pu envoyer une fusée dans l’espace à 31 reprises.

Au moins 7 500 satellites

Le contexte : la deuxième génération de satellites Starlink devrait être beaucoup plus puissante que les plus de 3 000 satellites artificiels que la société a placés en orbite ces dernières années.

  • Malgré le grand nombre de satellites, le service internet de la société commence à rencontrer des problèmes en raison de la forte demande.
  • SpaceX affirme que la nouvelle génération de satellites artificiels permettra à l’entreprise de servir davantage de clients. En outre, ils pourront utiliser un internet plus rapide, « principalement dans les zones où il y a actuellement trop d’abonnés ».
  • Les satellites seront également capables de communiquer directement avec les smartphones, selon la société. Cet été, le fondateur de SpaceX, Elon Musk, a toutefois déclaré que la bande passante du service ne sera pas suffisante pour télécharger des vidéos, par exemple. Cependant, les utilisateurs pourront envoyer des messages et passer des appels téléphoniques grâce à ce service.
  • Après cette première charge utile, de nombreux satellites de deuxième génération suivront. Le 1er décembre, le gendarme américain des télécommunications, la Commission fédérale des communications (FCC) a approuvé l’utilisation de 7 500 satellites artificiels. Néanmoins, la société avait demandé l’autorisation d’utiliser jusqu’à 30 000 satellites.

RVW

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20