Si vous voulez savoir où va l’économie mondiale, regardez Apple

Les valeurs technologiques ont été durement touchées ces dernières semaines. Les GAFAM (Google – Apple – Facebook – Amazon – Microsoft) ont rendu tous les bénéfices qu’ils ont réalisés depuis mars 2021, selon les calculs de Goldman Sachs. Qu’est-ce qui attend l’économie et les marchés financiers maintenant ?

Les prédictions des instituts économiques ou de la Banque mondiale ont certainement une valeur lorsqu’il s’agit de l’avenir immédiat de notre économie. Mais un autre indicateur très fiable est fourni par la société technologique Apple. Et cet indicateur a envoyé des messages d’urgence pendant des mois.

  • Selon l’agence de presse Bloomberg, Apple a demandé à ses fournisseurs de ne fabriquer que 220 millions d’iPhones cette année. C’est 20 millions de moins que les 240 millions que la direction avait précédemment communiqués aux investisseurs. L’inflation mondiale et les signes de récession dans une grande partie du monde frappent les consommateurs au porte-monnaie.
  • D’autres mauvaises nouvelles concernent le trimestre en cours. La société s’attend à ce que les ventes soient inférieures de quatre à huit milliards de dollars aux prévisions budgétaires. La politique de confinement en Chine et le port de Shanghai qui n’est pas encore totalement opérationnel sont les raisons invoquées.
  • Les investisseurs qui, pendant des années, ont considéré Apple comme un actif fixe dans leur portefeuille, commencent à vendre l’action. Le prix a perdu environ 23 % de sa valeur en deux mois. Avec cela, 580 milliards de dollars de valeur ont été perdus.

L’indicateur Apple est significatif car l’entreprise reste très innovante et bien gérée. Mais la force fondamentale qui caractérise Apple ne peut empêcher ce qui précède, malgré un léger mieux sur les marchés la semaine dernière.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20