Restaurant, concert, match de foot: le ‘coronapas’ devient le sésame pour le retour à la vie normale au Danemark

Au Danemark; le retour à la vie d’avant passera par le coronapas – Unsplash

Après la théorie, la pratique. Alors que l’idée d’un ‘passeport Covid’ est déjà évoquée depuis de nombreux mois un peu partout dans le monde, le Danemark a annoncé qu’il allait devenir réalité. Ce permis virtuel doit permettre aux Danois de retrouver une vie normale. Qu’est-ce qu’il implique concrètement ?

Ce mercredi, les autorités danoises ont annoncé la future intronisation du coronapas. Le résultat d’une collaboration entre le gouvernement et les secteurs industriel, entrepreneurial et culturel du pays, qui en étaient demandeurs. Cette application, disponible sur smartphone, est considérée comme la clé de voûte du déconfinement et du retour à la normalité.

Permis immunitaire

Grâce à ce coronapas, à peu près tout ce qui est fermé/interdit pour l’instant va pouvoir être ouvert/autorisé. Assister à un concert, manger au restaurant entre amis, aller voir un match de football entre copains: le Danemark compte sur ce permis virtuel pour revenir à la vie d’avant.

Attention: il ne s’agit pas d’un permis vaccinal, mais bien d’un permis immunitaire. Les autorités danoises savent qu’il faudra encore attendre longtemps avant que la majeure partie de ses habitants ne puisse être vaccinée. Dès lors, le coronapas comprendra également des informations relatives aux personnes porteuses d’anticorps et à celles testées négatives. Autrement dit, l’application permet d’identifier chaque personne comme n’étant pas porteuse du Covid-19 et donc autorisée à en fréquenter d’autres.

‘Le matin, les tests sont négatifs, les informations sont transmises sur votre téléphone portable et le soir, vous pouvez aller au restaurant, en scannant votre code QR, ce qui permet de s’assurer que vous n’êtes pas contaminé’, résume Henriette Soltoft, directrice adjointe de la Confederation of Danish Industry, l’une des principales organisations patronales du pays.

‘C’est une lumière au bout du tunnel pour de nombreuses entreprises. Cela signifie que nous pouvons progressivement nous lancer dans la réouverture de la société danoise’, s’est réjoui Brian Mikkelsen, ministre du Commerce et de la Croissance.

En attendant, le passeport vaccinal arrive

Le ministre danois des finances par intérim, Morten Bodskov, a déclaré que le coronapas devrait pouvoir être lancé d’ici trois à quatre mois. En attendant l’arrivée de ce précieux sésame, le Danemark a annoncé qu’un passeport vaccinal sera délivré d’ici fin février aux personnes ayant reçu les deux doses de leur vaccin contre le Covid-19.

Dans un premier temps, ce permis vaccinal servira aux Danois devant effectuer des voyages d’affaires. Il leur permettra d’échapper aux multiples tests et quarantaines requis pour entrer dans certains pays.

‘Nous pouvons être parmi les premiers au monde à l’avoir et à le montrer au reste du monde’, s’est félicité Bodskov.

Ce jeudi, la Suède a elle aussi annoncé l’arrivée d’un passeport de vaccination. Comme au Danemark, il pourra être utilisé pour les voyages à l’étranger. Différence notable: il ne concerne pas que les voyages pour le travail. Il pourra également être utilisé ‘pour partir en vacances à l’étranger ou aller retrouver son amoureux’, a précisé Lena Hallengren, ministre suédoise de la Santé. Le passeport devrait commencer à être délivré dès l’été.

En dehors de l’Union européenne, l’Islande a quant à elle déjà commencé à délivrer de tels passeports afin de faciliter les voyages à l’étranger.

Plusieurs pays, tels que Chypre, la Roumanie et l’Estonie, ont déjà explicitement fait savoir qu’ils comptaient exempter de restrictions sanitaires les voyageurs étrangers présentant une preuve de leur vaccination.

Encore quelques doutes sur le coronapas

Le coronapas nécessite encore quelques ajustements. Les autorités danoises veulent notamment être certaines à 100% que le vaccin empêche la transmission du coronavirus, lit-on sur le site du ministère des finances danois.

En effet, si le vaccin permet d’écarter les risques de développer des symptômes graves, il n’a pas encore été prouvé que le produit empêchait d’être porteur du virus. Il y a deux semaines, une chercheuse israélienne a fait preuve d’optimisme, indiquant que les premières données allaient dans le bon sens.

Dans le doute, le Danemark mûrit encore sa stratégie. S’il s’avérait que le vaccin ne coupait pas la transmission, il pourrait dès lors transformer les vaccinés en super-contaminateurs. Le critère ‘vaccination’ du coronapas perdrait alors tout son sens.

‘Par conséquent, le gouvernement ne prendra que plus tard une décision finale sur la question de savoir si le passeport corona numérique doit être utilisé à des fins autres que les voyages dans le cadre d’un déconfinement du Danemark’, conclut le ministère.