Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 03 AVR

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Ces 10 entreprises seraient les principales responsables de la pollution plastique

Logo Business AM
Climat

28/02/2020 | Kathy De Schrijver | 4 min de lecture

(Isopix)

L’association Earth Island Institute poursuit en justice 10 entreprises qui sont, selon elle, responsable de la pollution par le plastique dans les océans. Elle les accusent aussi d’induire en erreur les consommateurs.

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique sont déversés dans les océans. Les animaux marins, mais aussi les oiseaux, sont les premiers touchés par cette pollution. Aujourd’hui, c’est devenu l’un des plus grands combats des associations de protection de la nature. L’une d’entre elles, Earth Island Institute, a lancé une action en justice contre 10 entreprises.

Ces entreprises sont accusées d’être en partie responsable de la pollution par le plastique et d’induire les consommateurs en erreur sur le recyclage des déchets. Elles dépendent encore fortement des emballages plastiques à usage unique. Et c’est malheureusement ce qu’on retrouve principalement dans les déchets retrouvés dans la nature.

Coca-Cola, Pepsi et bien d’autres

Pour déterminer la liste des 10 ‘accusés’, Earth Island Institute s’est basé sur le dernier rapport de l’organisation BreakFreeFromPlastic. Elle avait analysé les déchets ramassés par des bénévoles pendant près de 484 actions de nettoyage. La plupart des déchets venaient de ces 10 entreprises: Coca-Cola, Pepsi, Nestlé, Clorox (produits d’entretien), Crystal Geyser (bouteilles d’eau), Mars, Danone, Mondelez International, Colgate-Palmolive et Procter & Gamble.

Bouteilles, emballages individuels, petits pots, tubes, etc. Autant de déchets plastiques dont ces grandes entreprises n’ont pas encore réussi à se défaire. L’association de protection de la nature voudrait donc qu’elles soient tenues responsables des dommages causés par le plastique à l’environnement.

Problème de recyclage

Par cette action, l’association californienne pointe aussi du doigt un gros problème de recyclage. Selon elle, les entreprises font croire au public que leurs produits vont être recyclés. Pas de problème de pollution, pense alors le consommateur. Mais selon David Phillips, directeur exécutif de l’association, les entreprises ‘savent très bien que ces trucs ne sont pas recyclés’. Aux Etats-Unis, selon une étude récente, 91% du plastique n’est pas recyclé, et ce même si les citoyens trient correctement leurs déchets.

Le lobby American Beverage Association qui représente les fabricants de boissons non-alcoolisées comme Coca-Cola ou Pepsi affirme que les entreprises américaines de boissons ont déjà pris des mesures pour lutter contre la pollution plastique. Elles auraient par exemple diminuer leur utilisation de plastique pour leurs nouvelles bouteilles. Et elles intensifieraient aussi le ramassage des bouteilles usagées pour en produire de nouvelles.

Pour David Phillips, l’action ne doit pas décourager les gens à trier et à recycler leurs déchets. ‘Nous voulons simplement que les entreprises assument la responsabilité de ce qui se passe réellement avec tout ce plastique qu’elles produisent.’

En Europe, le taux de recyclage semble plus élevé par rapport à celui outre-Atlantique. Entre 25 et 75 % du plastique seraient recyclés en fonction des pays. Mais ce n’est pas assez pour l’Union européenne qui compte bien faire la chasse au plastique à usage unique. Espérons qu’elle montre ainsi l’exemple au reste du monde.

Lire aussi:

Source: The Guardian


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks