Pour Coca-Cola, ‘les gens veulent toujours des bouteilles en plastique’

Une responsable de la firme a indiqué à BBC que Coca-Cola ne se débarrassera pas des bouteilles en plastique à usage unique ‘parce que les consommateurs les veulent toujours’.

On pensait que les consciences des grandes entreprises pollueuses s’étaient enfin éveillées. Les annonces à répétition pour éliminer le plastique à usage unique ou développer des emballages durables semblaient avoir lancé une nouvelle dynamique: la Chine, l’un des plus grands producteurs de plastique au monde, Nestlé, Unilever, Starbucks tout récemment et même Delhaize chez nous… avec les emballages de ses pommes.

C’était avant que n’arrive Coca-Cola avec ses déclarations pour le moins surprenantes: ‘Les clients apprécient les bouteilles en plastique parce qu’elles se referment et sont légères’, affirme Bea Perez, à contre-courant des récentes tendances écologiques. L’entreprise s’est tout de même engagée à recycler autant de bouteilles en plastique qu’elle en utilise d’ici 2030. Selon les dires de la responsable de la durabilité de Coca-Cola au Forum économique mondial de Davos, l’entreprise a aussi reconnu qu’elle devait désormais ‘faire partie de la solution’. Un premier pas (en retard) vers une bonne résolution?

3 millions de tonnes d’emballages pastique

Les ‘bonnes intentions’ de la firme sont pourtant loin d’être suffisantes pour les défenseurs de l’environnement, qui estiment déjà que de nombreuses bouteilles de la marque ne seront pas collectées et finiront dans les décharges. C’est même un euphémisme quand on sait que le géant des boissons produit environ trois millions de tonnes d’emballages en plastique par an, soit l’équivalent de 200.000 bouteilles par minute.

Lire aussi: Voici 3 alternatives sérieuses au plastique

La marque a d’ailleurs été reconnue comme la plus polluante lors d’un audit mondial des déchets plastiques réalisé par l’organisation caritative Break Free from Plastic, l’année dernière. Mais Coca-Cola veut se racheter une image et s’associe à des ONG du monde entier pour contribuer à améliorer la collecte de ses bouteilles durables. L’entreprise s’est ainsi engagée à utiliser au moins 50 % de matériaux recyclés dans ses emballages d’ici 2030.

Nuire aux ventes

Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin quand des militants dans le monde entier demandent la fin du plastique à usage unique? Coca-Cola met en avant l’argument des préférences des clients… Mais ce sont surtout les conséquences sur ses chiffres qui l’inquiètent. Selon Bea Perez, le fait de n’utiliser que des emballages en aluminium et en verre pourrait par ailleurs augmenter l’empreinte carbone de l’entreprise…

Mais, paradoxalement, faire l’autruche ne fonctionnera pas non plus pour Coca-Cola, la marque semble au moins l’avoir compris. ‘Les affaires ne marcheront pas si nous n’accommodons pas les consommateurs’, a-t-elle déclaré.

‘Alors que nous modifions notre infrastructure d’embouteillement, que nous nous tournons vers le recyclage et que nous innovons, nous devons également montrer aux consommateurs quelles sont les possibilités qui s’offrent à eux. Ils changeront avec nous.’ Ou plutôt, Coca-Cola changera avec leurs revendications?

Lire aussi: Vers une interdiction européenne des emballages en plastique tout court?

Plus
Lire plus...
Marchés