Qui est le plus grand créancier des Etats-Unis?

La Chine, qui était le plus gros investisseur étranger en dette des États-Unis, a réduit ses réserves en bons du Trésor américains, alors que le Japon a eu tendance à augmenter les siennes, et désormais, il est en passe d’en devenir le plus gros détenteur étranger. Mais même si une grande partie de la dette souveraine américaine a été acquise par des étrangers, le magazine Quartz rappelle que c’est la Fed, autrement dit la banque centrale américaine, qui demeure le principal créancier du pays.

Les chiffres suscitent toujours la polémique, parce qu’ils proviennent des statistiques du ministère américain des Finances, mais qu’ils n’indiquent que le pays où la dette souveraine acquise sous la forme d’obligations est détenue, ce qui ne signifie pas nécessairement que les propriétaires de ces obligations se trouvent dans ce pays.

Ce simple fait explique pourquoi l’année dernière, la Belgique était soudain apparue dans la liste des pays détenteurs de bons du Trésor américains. En réalité, la Chine a probablement utilisé es intermédiaires établis en Belgique pour acheter les obligations, mais elle n’est pas ressortie comme le détenteur ultime de ces obligations.

Aux Etats-Unis, le pouvoir qui a été conféré à la Chine par la détention d’une partie aussi importante de la dette américaine est un sujet récurrent. Mais selon Quartz, les chiffres montrent que c’est avant tout la Réserve fédérale, la banque centrale des États-Unis, qui a dépassé la Chine depuis quelques années pour devenir le plus grand créancier des États-Unis.

Le site précise que la Fed était déjà un gros détenteur de bons du Trésor américain avant même qu’elle ne débute son programme de quantitative easing.

La Fed détient actuellement près de 2.500 milliards de dollars de bons du trésor américains, tandis que la Chine et le Japon en détiennent chacun un peu plus de 1.200 milliards de dollars.