Le monde a échangé une quantité record de GNL en 2022 et la soif européenne pour cette matière première en est la principale raison

Jamais auparavant on n’avait importé autant de gaz naturel liquéfié (GNL) qu’au cours de l’année 2022, selon les chiffres des sociétés de données Refinitiv et Kpler.

Pourquoi est-ce important ?

Alors que le monde affirme vouloir s'éloigner des combustibles fossiles, les chiffres dépeignent une autre histoire. La consommation a augmenté de façon particulièrement importante dans les pays riches occidentaux.

L'actualité : Quelque 409 millions de tonnes de GNL ont été importées dans le monde l'année dernière, selon les chiffres de Refinitiv, contre 386,5 millions de tonnes en 2021. Mais il existe des différences importantes selon les régions du monde.

  • L'Europe, qui tente de se passer du gaz naturel russe fourni par gazoduc depuis le début de l'invasion de l'Ukraine le 24 février 2022, compense en important des quantités massives par voie maritime. L'Union européenne (UE) a import
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20