Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 21 FéV

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le géant américain des opioïdes convoite le marché de l’overdose

Logo Business AM
Business

16/12/2019 | Audrey Duperron | 4 min de lecture

Photo by Darren McCollester/Getty Images

La firme pharmaceutique américaine Mundipharma lance une campagne mondiale pour promouvoir le Nyxoid, un antidote contre les overdoses. Problème : Mundipharma est une filiale du géant Purdue Pharma, producteur du tristement célèbre OxyContin.

Mundipharma, une firme pharmaceutique américaine, vient en effet de lancer une campagne mondiale pour promouvoir l’un de ses médicaments, le Nyxoid. Ce dernier est un antidote contre les overdoses, à base de naloxone, et présenté sous forme de spray nasal. Il vient d’être approuvé en Nouvelle-Zélande, en Europe et en Australie.

La naloxone existait déjà sous forme injectable. Il s’agit d’un médicament générique peu coûteux. Un kit d’injection proposé par l’ONU coûte environ 1 dollar. Mais dans certains pays européens, le Nyxoid est vendu à plus de 50 dollars la dose.

Mais là où le bât blesse, c’est que Mundipharma est une filiale du géant Purdue Pharma, producteur du tristement célèbre OxyContin.

‘Purdue Pharma profite des addictions qu’elle a elle-même créées’

‘La campagne de promotion suggère donc qu’après avoir gagné de l’argent avec la vente en masse d’opioïdes, Purdue Pharma s’apprête maintenant à en gagner avec les addictions qu’elle a elle-même créées’, écrit ce lundi l’agence de presse AFP.

L’OxyContin est un analgésique à base d’opiacés accusé d’avoir largement contribué à la crise des opioïdes aux Etats-Unis. Plus de 700.000 personnes en seraient mortes en 20 ans. Cette épidémie est également suspectée d’être à l’origine d’une baisse de l’espérance de vie américaine pour la troisième année consécutive en 2017.

En 1995, pour assurer le succès de l’OxyContin, Purdue Pharma s’était lancée dans une vaste campagne émaillée de pratiques discutables. Celles-ci incluaient notamment la minimisation des risques d’addiction, et le soudoiement de médecins pour qu’ils le prescrivent à tour de bras. 

‘Les mêmes tactiques qui ont rendu richissime la famille Sackler, propriétaire de Purdue Pharma’

En septembre dernier, Purdue Pharma s’est déclarée en faillite pour mettre fin à près de 2.000 poursuites engagées contre elle aux Etats-Unis. Un montage lui a permis de dégager 10 milliards de dollars qui devront être consacrés à la lutte contre la crise des opiacés.

‘Mais pendant que Purdue Pharma se débat avec une montagne de litiges (…), sa filiale étrangère, Mundipharma, s’étend à l’étranger, reprenant certaines des tactiques employées pour vendre les opioïdes qui ont rendu ses propriétaires, la famille Sackler, parmi les plus riches du monde’, écrit encore l’AFP.

L’agence de presse explique que la firme tente en effet de s’imposer comme le N°1 de la vente d’antidotes contre les overdoses.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks