Le premier domino d’un secteur qui s’effondre? l’Etat allemand intervient pour sauver le géant de l’énergie Uniper

Uniper, plus gros fournisseur de gaz en Allemagne, est dans une très mauvaise passe financière. L’Etat allemand débloque 15 milliards d’euros pour le sauver. Le secteur risque de s’effondrer comme un jeu de dominos.

La guerre de la Russie en Ukraine fait une nouvelle victime : le géant allemand de l’énergie Uniper est au bord de l’effondrement. L’Etat allemand vient à la rescousse du groupe ce vendredi, avec un plan de sauvetage de 15 milliards d’euros. Berlin obtient en retour une part de 30% du groupe, rapporte CNCB.

Uniper est le plus gros importateur de gaz en Allemagne. Avec les livraisons diminuées via Nord Stream (et temporairement arrêtées même), surtout depuis mi-juin, le fournisseur ne reçoit plus autant de gaz que ce qu’il avait commandé et doit aller acheter des contrats de gaz au comptant, à des prix exorbitants. Mais avant cela déjà, les prix qui s’envolaient suite à la guerre en Ukraine étaient difficilement supportables pour le groupe, qui doit avancer des sommes colossales pour les contrats de livraison (à terme). En début du mois de juillet, Uniper a introduit une demande pour un plan de sauvetage.

« Nous vivons une crise énergétique sans précédent qui exige des mesures robustes. Après des négociations intensives, mais constructives, nous avons trouvé une solution qui répond de manière acceptable aux intérêts de toutes les parties concernées », déclare Markus Rauramo, PDG de Fortum, le groupe finnois qui est actionnaire majoritaire d’Uniper. « Nous étions motivés par l’urgence et la nécessité de protéger la sécurité d’approvisionnement de l’Europe en temps de guerre. »

Crise « à la Lehman Brothers » en devenir

Avec l’explosion des prix de l’énergie, de nombreux experts font allusion à la crise financière de 2008, où la faillite de Lehman Brothers (suite à la crise des subprimes, une série de crédits donnés à bas prix et sans être regardant aux conditions financières des personnes qui avait entraîné un effondrement du marché des crédits) avait entraîné la chute de nombreuses autres banques, dont certaines ont été sauvées par les Etats. Ici, l’effondrement d’un géant comme Uniper entrainerait aussi la chute de nombreux autres acteurs du secteur, ce qui provoquerait une grave crise en Europe.

Il reste à voir si le coup de main de Berlin sera suffisant pour redresser le géant vacillant, ou si d’autres seront nécessaires, et si d’autres fournisseurs auront aussi besoin d’aide. Jeudi, la Banque centrale européenne a présenté un outil de rachat de dettes, qui peut aussi s’appliquer aux entreprises. Mais il reste à voir jusqu’où les pouvoirs publics sont prêts à aller pour sauver les fournisseurs d’énergie. Le besoin d’Uniper d’être sauvé est en tout cas un mauvais signe pour l’entièreté du marché, où le risque d’effondrement, à l’image d’un jeu de dominos, reste une menace.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20