Pourquoi seules, 7 femmes ont le droit de se vêtir en blanc pour rencontrer le pape

Lorsque la Princesse Charlène de Monaco rencontrera le Pape ce lundi, tous les yeux seront tournés vers sa tenue, car elle fait partie des sept femmes au monde partageant  » le privilège du blanc », c’est-à-dire, le droit de porter du blanc lors d’une rencontre avec le Pape. Toutes les autres femmes sont priées de porter du noir et une mantille, ou un voile de dentelle assorti.

Actuellement, les sept femmes ayant le privilège du blanc sont : la Reine Sofia d’Espagne, la Reine Paola de Belgique, la Grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg, la Reine Mathilde de Belgique, la Reine Letizia d’Espagne, la Princesse Marina de Naples et la Princesse Charlène.

Ces femmes doivent généralement être reines d’un Rex Catholicissimus, (« La Plus Grande Majesté Catholique »), un titre concédé par le Pape à un monarque catholique, et qui est héréditaire, à moins d’être retiré par le pontife.

Charlène n’a exercé qu’une fois son privilège, lorsqu’elle a rencontré le Pape Benoit XVI au Vatican en 2013, ce qui a causé un grand choc, car les monarques de Monaco ne font généralement pas partie des Rex Catholicissimus.

Cherie Blair, femme de l’ancien Premier Ministre anglais, ignorant le protocole, a porté du blanc en 2006 et provoqué un grand tollé.

Précisons qu’il s’agit d’un privilège, et non d’une obligation.
Spain's Queen Letizia (C) walks past Swiss guards as she arrives with her husband King Felipe VI at the Vatican for a private audience with Pope Francis on June 30, 2014. AFP PHOTO / VINCENZO PINTO / AFP / VINCENZO PINTO
Michelle and Barack Obama with pope Benedictus