Pourquoi les sanctions américaines contre la Russie affectent tous les Russes à l’exception de ceux auxquels elles sont destinées

Photo: Alexander Shcherbak/TASS/Sipa USA/ Isopix

Il y a beaucoup de débats sur l’efficacité des sanctions américaines contre la Russie, mais il est clair qu’elles ont un impact économique. Pourtant, elles outrepassent leur cible principale: les milliardaires russes proches du Kremlin. Les exportateurs de matières premières paient leurs coûts en roubles, mais gagnent leur argent en devises étrangères. Les personnes que les États-Unis auraient aimé faire souffrir ne font que profiter de la dévaluation du rouble russe.

Les tensions entre la Russie et l’Ukraine ont conduit à une baisse significative de la valeur du rouble. Pour la première fois depuis la chute de l’année dernière, la monnaie russe avoisine les 80 roubles pour 1 dollar. Depuis le 17 mars – lorsque le président américain Biden a qualifié son collègue russe Poutine de « meurtrier »le rouble a chuté de 6% par rapport au dollar. En outre, le rouble est découplé du prix du pétrole, principal produit d’exportation de la Russie. Le prix du pétrole est actuellement de 63 dollars le baril, mais le rouble est plus proche de l’automne dernier, lorsque le prix du pétrole n’était que de 40 dollars.

Le rouble a perdu un quart de sa valeur en 16 mois

Depuis le début de 2020, le rouble a même baissé de 26,1%. La dévaluation est une bonne nouvelle pour les exportateurs de matières premières, mais elle fait monter l’inflation et donne au gouvernement Poutine une raison d’imposer un contrôle des prix des denrées alimentaires pour la première fois en 30 ans.

Le principal moteur de la dévaluation est le risque de nouvelles sanctions occidentales en raison de la situation en Ukraine et de la santé du chef de l’opposition emprisonné Alexei Navalny, actuellement en grève de la faim.

Les analystes des banques d’investissement russes estiment la «prime géopolitique» sur le taux de change rouble-dollar à environ 10 roubles. Cela signifie que, sans nouvelles sanctions imminentes, la monnaie russe vaudrait environ 67 roubles pour un dollar contre 77 dollars actuellement.

L’assouplissement des restrictions de voyage fera descendre les roubles plus bas

L’assouplissement des restrictions de voyage liées au coronavirus cet été pourrait signifier un autre coup dur pour le rouble. Pourquoi ? En 2020, avec la fermeture des frontières, environ 1,5 billion de roubles (20 milliards de dollars) auraient normalement été dépensés à l’étranger mais sont restés en Russie. Sans cet effet forcé, la monnaie russe aurait encore connu une baisse de 5 roubles par rapport au dollar.

La chute du rouble est également devenue le principal moteur de la hausse de l’inflation en Russie. L’inflation était d’environ 3% en 2019, très faible pour la Russie, mais a grimpé à 4,9% en 2020. Et au premier trimestre 2021, l’inflation annuelle est passée à 5,8%. La hausse des prix des denrées alimentaires a contraint le gouvernement à imposer les premiers plafonds de prix des denrées alimentaires de l’histoire moderne de la Russie.

Pour aller plus loin: