Marchés:
Chargement en cours…

SAMEDI 19 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Pourquoi l’Allemagne a un taux de mortalité étrangement bas face au coronavirus?

Logo Business AM
Crise du coronavirus

26/03/2020 | Kathy De Schrijver | 5 min de lecture

La place de la Porte de Brandebourg, lieu emblématique de la capitale allemande, totalement vide. (Annette Riedl/dpa)

En Allemagne, le nombre de personnes officiellement contaminées par le coronavirus explose en même temps que se multiplient les tests. Jusque-là rien de surprenant. Mais le nombre de morts reste étrangement bas comparé aux pays voisins.

L’Allemagne compte 40.400 cas de coronavirus confirmés. Un chiffre bien supérieur à la France ou à l’Iran. Pourtant le pays ne dénombre ‘que’ 229 décès, soit un taux de mortalité de 0,5%. En comparaison, en Belgique, ce taux est de 3%.

Cependant en Belgique, comme le répète souvent le SPF Santé publique, peu de personnes sont réellement testées quotidiennement pour le coronavirus. Les labos traitent actuellement en moyenne 10.000 tests par semaine. Un nombre important de personnes infectées passent entre les mailles du filet.

En Allemagne, le virologue Christian Drosten a déclaré qu’il y avait environ 500.000 tests effectués chaque semaine. Mais l’Association professionnelle des laboratoires médicaux agréés (ALM) parle elle plutôt de 400.000 personnes testées depuis le début du mois. Connaitre les chiffres exacts est compliqué. Mais une chose est sûre: ils ont une politique de tests bien plus massive que chez nous, même si la Belgique a depuis promis de passer à 10.000 tests par jour.

Comparé à la population totale

Ceci étant dit pourquoi l’Allemagne compte aussi peu de décès avec un si grand nombre de personnes infectées ? Actuellement, 229 morts ont été annoncés. La population allemande est pourtant 7,3 fois plus grande que la nôtre, alors que nous déplorons déjà 222 décès par infection au coronavirus. Le taux de mortalité par million d’habitants est de 3 en Allemagne, alors qu’il est de 19 dans notre pays. Le nombre total de tests effectués ne peut pas à lui seul expliquer cette si faible mortalité. D’autres facteurs entrent en jeu:

  • Des tests précoces: l’Allemagne a commencé à tester sa population avant même de recenser son premier mort. Ils ont pu détecter et soigner la maladie beaucoup plus rapidement. Les cas ont aussi été plus vite mis en quarantaine pour éviter qu’ils contaminent d’autres patients.
  • Des malades plus jeunes: selon l’Institut Robert Koch, 70% des cas de coronavirus confirmés auraient moins de 50 ans. Leur chance de survie est donc bien plus élevée qu’en Italie où la maladie a touché énormément de personnes âgées. Le pays s’attend d’ailleurs à ce que le nombre de décès continue à augmenter pendant les prochaines semaines.
  • Pas de tests sur les morts: l’Allemagne ne fait aucun test sur des décès suspects. Le pays n’annonce donc que les décès des personnes qui avaient été testées positives de leur vivant. En Belgique et en Italie, des autopsies sont effectuées pour vérifier les causes de la mort.

L’Allemagne n’est en confinement au niveau national que depuis lundi. Et, tout comme en Belgique, les règles restent assez laxistes: faire du sport, se promener, faire ses courses, aller au travail, etc. Tout cela reste possible tant que les citoyens respectent les règles de distance sociale. Le pays compte sur la rigueur des Allemands pour ralentir la propagation. Mais le pays continue de se préparer pour le pic des hospitalisations.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    30.170.390
  • Nombre
    de décès
    946.001
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    99.649
  • Nombre
    de décès
    9.937
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks