Pourquoi la Chine interdit aux professeurs particuliers de donner des cours en ligne

Après avoir muselé les entreprises privées d’éducation en les empêchant de créer des bénéfices ou de lever des capitaux, la Chine durcit le ton et interdit tout bonnement aux profs particuliers de donner des cours en ligne depuis des lieux non autorisés.

Pourquoi est-ce important ?

Le système éducatif chinois de l'enseignement supérieur est devenu ultra compétitif. Certains parents chinois dépensent des sommes folles pour donner un maximum de chances de réussite à leur(s) enfant(s). Pékin dit vouloir diminuer la pression sur les parents et les étudiants, mais le gouvernement chinois entend aussi réguler ce marché comme il l'a fait pour les entreprises technologiques, prouvant que rien n'échappe à son contrôle.

Suite à la nouvelle règlementation mise en place par Pékin fin juillet, une sorte de marché clandestin de l’éducation s’est mis en place en Chine, rapporte CNBC. Certaines familles n’hésitaient pas à payer 30.000 yuans, soit 4.000 euros par mois pour engager des tuteurs privés, recrutés officiellement sous couvert « de services d’entretien ménager » ou par le biais « de camps d’été ».

Le ministère de l’Éducation explique que les entreprises de tutorat privées tentent de contourner les règles en donnant cours de manière détournée et clandestine. C’est pourquoi Pékin interdit désormais aux professeurs particuliers de donner des cours en ligne.

Ces professeurs ou centres d’enseignement hors campus qui proposent des cours particuliers devront passer par des cours agréés dans des lieux enregistrés.

La récente régulation des entreprises d’éducation privées a eu un impact sur les actions des sociétés de tutorat négociées à Hong Kong et à New York, notamment New Oriental Education & Technology Group et Gaotu Techedu. Comme pour les entreprises technologiques ou pour le secteur du jeu vidéo, la Chine entend reprendre le contrôle de ce qui lui échappe.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés