Marchés:
Chargement en cours…

VENDREDI 23 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Pourquoi la Belgique sous-exploite sa capacité à tester 10.000 personnes par jour

Logo Business AM
Crise du coronavirus

08/04/2020 | Kathy De Schrijver | 5 min de lecture

EPA-EFE/ORESTIS PANAGIOTOU

Depuis plusieurs jours, les autorités nous annoncent que les capacités de tests ont augmenté. Pourtant, le nombre de personnes testées ne semble pas avoir changé. Le problème: des critères de priorité trop stricts.

La Belgique est normalement capable de tester 10.000 personnes par jour, voire plus. Cependant, dans la réalité, à peine un tiers de ces tests sont effectués, comme le montre ce tweet du journaliste indépendant François Remy. Les chiffres ne sont pas encore connus pour lundi et mardi. Mais on voit clairement que samedi, seulement 1.258 tests ont été effectués, soit un bon 10% de la pleine capacité annoncée.

Alors pourquoi un tel retard? Le problème réside dans la liste des critères de priorité. Ils ne sont plus suffisants, se justifie le ministre De Backer (Open VLD). Lorsque la Belgique n’avait qu’une capacité de 2.500 tests, seuls les malades et le personnel soignant ayant des symptômes pouvaient être testés. Aujourd’hui, quand toutes ces personnes sont testées, il reste encore plusieurs milliers de tests possibles, mais non utilisés. La question qu’il faut se poser est: qui va en bénéficier en premier?

Un comité d’experts s’est réuni mardi pour établir de nouveaux critères. Mais cette décision prend du temps. Il semble complexe de déterminer quelles personnes auront le droit d’être testées et lesquelles devront encore patienter. Il est encore impossible actuellement de tester toutes les personnes qui le voudraient.

De plus, entre les effets d’annonce et la réalité des laboratoires, il y a une marge. Les universités et les entreprises biotechnologiques qui sont associées ont parfois du mal à suivre.

Les maisons de repos

En attendant, la situation dans les maisons de repos est plus que critique. Hier, Emmanuel André, virologue et porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19, a annoncé la mort de 241 personnes dans les maisons de retraites au cours des derniers jours.

Une première étape a été franchie ce lundi: 20.000 tests ont été distribués aux Régions dans le but de tester les personnes en maisons de repos. Cependant, il faut bien se rendre compte qu’il n’y en aura pas assez pour tous les résidents. Il y a plus de 850 maisons de repos rien qu’en Wallonie. Et tout comme en Flandre, il faut décider quels centres auront la priorité.

Selon le virologue Steven Van Gucht, interrogé par la VRT, ‘une minorité de maisons de retraite rencontre vraiment de gros problèmes’. C’est donc sur celles-ci que les autorités sanitaires se concentrent.

L’épidémiologiste Marius Gilbert l’assure, ‘on va vers un dépistage quasiment systématique dans cette médecine de deuxième ligne, mais ça prend du temps à se mettre en place’.

À terme, selon certains experts, c’est toute la population qu’il faudra tester afin de pouvoir décider d’un déconfinement.

Le mieux serait d’y ajouter les tests sérologiques pour savoir qui est immunisé et peut reprendre une vie normale, et qui ne le peut pas. Mais ça, c’est encore une autre histoire, qui ne devrait pas intervenir avant plusieurs semaines.

Source: Le Soir


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    41.220.369
  • Nombre
    de décès
    1.131.337
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    253.386
  • Nombre
    de décès
    10.539
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks