Pour la première fois, les Européens ont acheté plus de voitures électriques que de diesel le mois dernier

Voilà un fameux coup porté à ceux qui doutaient encore de la popularité croissante de l’électrique en Europe. Lors du mois de décembre, les Européens ont acheté plus de voitures électriques que de diesel. Les deux marques qui en sortent gagnantes ? Tesla… et Volkswagen.

Selon des données compilées par le journaliste automobile allemand Matthias Schmidt pour le Financial Times, les ventes de voitures électriques ont dépassé celles de voitures diesel en décembre en Europe. C’est inédit et cela prouve une nouvelle fois que l’électrique voit sa popularité augmenter sans cesse, tandis que le diesel continuer de chuter.

177.000 véhicules électriques ont été vendus, contre 160.000 diesels. L’électrique a ainsi atteint la barre des 20% des nouvelles immatriculations sur le mois, tandis que le diesel n’en a représenté que 19%. Les véhicules à essence restent les plus populaires, représentant 40% des nouvelles voitures, mais leurs ventes semblent elles aussi vouées à baisser lentement mais sûrement.

La descente aux enfers du diesel est entamée depuis 2015, souligne Matthias Schmidt. Une conséquence du fameux scandale des émissions truquées, le dieselgate. Volkswagen avait admis avoir vendu des millions de voitures diesel équipées d’un logiciel qui produisait des émissions artificiellement basses lors des tests officiels. Une affaire qui avait fortement écorné l’image du diesel, mettant en lumière ses effets néfastes sur la qualité de l’air.

Dans la foulée, certaines autorités avaient légiféré pour limiter – voire interdire – l’utilisation des voitures diesel dans certaines zones – dont Bruxelles. Ce qui avait eu pour conséquence logique de voir les ventes se tasser petit à petit.

Les pouvoirs publics y sont pour beaucoup

Si Volkswagen est à l’origine du dieselgate, le constructeur allemand est aussi un de ceux qui profite le plus de la montée en puissance de l‘électrique sur le Vieux Continent. En décembre, Volkswagen a ainsi été la deuxième marque à réaliser le plus de ventes en 2021.

Sans surprise, le leader européen de l’année dernière a été Tesla. L’entreprise d’Elon Musk devrait étendre sa domination sur l’Europe à l’avenir, grâce notamment à l’ouverture de son usine de Berlin, prévue pour cette année.

En plus du déclin continu du diesel, Matthias Schmidt pointe trois facteurs qui ont permis à l’électrique de le devancer le mois dernier. Les incitations gouvernementales y sont pour beaucoup. De nombreux pays européens offrent toutes sortes de primes et bonus: leurs effets sur les ventes sont immédiats. Sans compter les réglementations antipollution en vigueur (ou qui le seront dans les prochaines années): les normes d’émissions de CO2 de plus en plus strictes poussent les automobilistes à faire le choix de l’électrique.

Le journaliste du Financial Times souligne également que le choix de véhicules électriques est de plus en plus vaste, ce qui est indéniablement un autre point positif pour le secteur. Il y a, enfin, probablement une conscience environnementale qui naît dans l’esprit des automobilistes européens.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20