Plus d’un million de facilités de paiements pour le gaz et l’électricité accordées au cours de la pandémie

Selon la Febeg, la Fédération des entreprises belges d’électricité et de gaz, plus d’un million de facilités de paiement ont été accordées au cours de la pandémie. Il s’agit de facilités permettant de différer des paiements ou de mettre en place un nouveau plan de paiement, au cours de la période allant du 15 mars 2020 au 15 décembre 2021.

Selon l’organisation, cela correspondait à une valeur totale de 609 millions d’euros. « 92% des facilités de paiement étaient destinées aux particuliers, ce qui ne correspond toutefois qu’à 64% des montants. Le pourcentage restant concerne les marchés professionnels, où la consommation par client est en moyenne plus élevée », a précisé M. Febeg.

Si l’on inclut également les ajustements des paiements anticipés, les fournisseurs d’électricité et de gaz ont permis cumulativement près de 3,5 millions d’ajustements du rythme de paiement au cours de la pandémie.

Moyenne de 612,25 euros

Sur le nombre total de nouveaux plans de paiement pour les clients résidentiels, 34,2% sont allés à la Flandre, 46,9% à la Wallonie et 18,9% à Bruxelles. La durée moyenne des plans de paiement commencés pour les clients résidentiels est légèrement supérieure à 6 mois. Le montant moyen est de 612,25 euros.

39,7% des paiements différés pour les clients résidentiels ont été accordés en Flandre, 41,8% en Wallonie et 18,4% à Bruxelles.

Pas encore d’effet de la hausse des prix de l’énergie

Selon la Febeg, les chiffres ne montrent pas encore une augmentation de la demande de facilités de paiement suite à la récente augmentation significative des prix de détail de l’énergie. « Cela s’explique par le fait que la hausse des prix de l’énergie n’a pas encore été entièrement répercutée sur tous les clients finaux et par les mesures prises par le gouvernement pour réduire les prix de l’énergie. »

« La vigilance est néanmoins de mise. L’augmentation continue des prix de l’énergie devient une préoccupation majeure et aura en tout cas un impact sur la demande de facilités de paiement supplémentaires. Avec le même nombre de demandes, cela augmentera également l’exposition au risque du fournisseur ». L’organisation craint donc une augmentation du nombre de défauts de paiement.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20