Peut-on s’entraîner à nécessiter moins d’heures de sommeil?

[PICTURE|sitecpic|lowres]

Le sommeil a aussi sa règle des 80/20 : 80% d’entre nous avons besoin de dormir entre 6 et 9 heures de sommeil par nuit, et les 20% restants sont ceux qui ont besoin de dormir encore plus, ou qui n’ont pas besoin de dormir autant. Mais peut-on s’entrainer à nécessiter moins de sommeil, se demande Claudia Hammond de la BBC?

Les études ont montré que le manque de sommeil était mauvais pour la santé. A court terme, il réduit la concentration, et à plus longue échéance, il nous expose à un plus grand risque d’obésité, de diabète, de tension et de maladies cardiovasculaires.

Cependant, de très rares individus, que l’on a surnommés « l’élite du sommeil », peuvent se contenter d’environ 5 heures de sommeil chaque nuit.

Qui sont ces individus ?

Une étude de l’Université de Californie à San Francisco en 2009 qui portait sur une mère et sa fille qui manifestaient de moindres besoins en sommeil a mis en évidence que ces personnes étaient porteuses d’une mutation dans le gène hDEC2. Lorsque les chercheurs ont introduit cette mutation sur des  souris et des mouches, ils ont constaté qu’elles aussi se mettaient à moins dormir, et qu’elles n’avaient pas besoin de rattraper le sommeil manqué.

Peut-on pour autant s’entraîner à moins dormir?

Les chercheurs du Walter Reed Army Institute of Research, qui ont travaillé avec l’armée, concluent qu’il est possible de faire l’impasse sur des heures de sommeil à condition de se préparer à l’avance. Ils ont demandé à des sujets de se coucher 2 heures plus tôt que d’habitude pendant une semaine, et constaté que lorsque qu’à la suite de cette semaine ces sujets étaient privés de sommeil, ils n’en souffraient pas autant que ceux qui n’avaient pas pu dormir davantage au cours de la semaine qui avait précédé l’expérience.

Comment faire pour faire de bonnes nuits de sommeil?

Dans son livre « Counting Sheep », Paul Martin, décrit une méthode pour mieux dormir. Il recommande de reculer l’heure du coucher jusqu’à obtenir un réveil naturel (sans l’aide d’un réveil) à l’heure voulue tous les matins. Pour ce faire, il faut avancer l’heure du coucher et respecter le nouvel horaire pendant 2 semaines, pour voir à quelle heure on se réveille spontanément le matin (s’il y avait du sommeil en retard, les premières nuits risquent de ne pas être représentatives du besoin réel en heures de sommeil). Avec cette méthode, on peut découvrir quelle est la durée idéale de nos nuits de sommeil.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20