Le rover Perseverance est-il en train d’explorer un ancien « jardin d’Eden » martien ?

Ce n’est pas un fait auquel on songe au quotidien, mais au loin sur Mars, quelques robots s’activent et nous permettent de connaitre de mieux en mieux la planète rouge. Et l’un d’eux, Perseverance, est occupé à collecter des échantillons dans une région qui semble bien avoir été très propice à la vie, il y a de cela fort longtemps.

La nouvelle viendra-t-elle de la planète-sœur de notre Terre ? La découverte d’une incontestable trace de vie extraterrestre, même unicellulaire et même fossile, serait déjà une immense remise en question de la place unique dans l’univers que nous nous accordons parfois, nous les Terriens. Cela démontrerait que sur deux planètes véritablement explorées – la nôtre et Mars donc – les deux ont développé la vie à un moment de leur histoire. Un ratio de 100% ; de quoi nous considérer tout d’un coup bien moins exceptionnels, même si nous resterons le seul exemple de vie intelligente.

Un delta devenu désert rouge

On n’en est pas là bien sûr, mais le rover Perseverance s’active dans la poussière rouge de Mars à la recherche de l’échantillon qui changerait tout. Et il se trouve dans une zone très propice à ce genre de découverte, si Mars a un jour accueilli la vie. Il explore les vestiges d’un ancien delta fluvial à l’intérieur du cratère Jezero de Mars, qui a accueilli un grand lac il y a des milliards d’années. Or, comme les astronomes de la NASA derrière la mission l’avaient espéré, cette ancienne région riche en eau s’avère encore riche en matières organiques, rappelle Space.com.

« Les roches que nous avons étudiées dans le delta présentent la plus forte concentration de matière organique que nous ayons trouvée jusqu’à présent au cours de la mission », confirmait Ken Farley, scientifique du projet Perseverance, de l’Institut de technologie de Californie à Pasadena, lors d’une conférence de presse ce jeudi 15 septembre. « Et bien sûr, les molécules organiques sont les éléments constitutifs de la vie. Donc tout cela est très intéressant, dans la mesure où nous avons des roches qui ont été consignées dans un environnement habitable dans un lac et qui portent de la matière organique. »

L’échantillon qui changerait tout est-il à portée ?

Le rover a déjà recueilli quatre échantillons de roche, tous très prometteurs depuis juillet dernier. Tous les quatre ont été forés dans des roches qui montrent que cette partie de Mars aurait pu abriter des organismes semblables à ceux de la Terre dans un passé lointain – et pourrait même préserver des signes d’une vie microbienne ancienne.

L’instrument SHERLOC (Scanning Habitable Environments with Raman and Luminescence for Organics and Chemicals) de Perseverance a révélé que la roche est remplie de matières organiques, qui sont spatialement associées à des minéraux contenant du soufre, appelés sulfates. « Cette corrélation suggère que, lorsque le lac s’est évaporé, les sulfates et les matières organiques ont été déposés, préservés et concentrés dans cette zone », a déclaré Sunanda Sharma, en charge du scanner SHERLOC de la mission Perseverance. « Sur Terre, les dépôts de sulfate sont connus pour conserver les matières organiques et peuvent abriter des signes de vie, qui sont appelés biosignatures. Cela fait de ces échantillons et de cet ensemble d’observations quelques-uns des plus intrigants que nous ayons faits jusqu’à présent dans la mission et concrétise une partie de l’excitation que l’équipe avait lorsque nous approchions du front du delta. »

L’ancien Eden de la planète rouge ?

Nous sommes à présent absolument certains que Mars a dans son lointain passé bénéficié d’une atmosphère protectrice, qui permettait à des lacs et des rivières de parcourir la planète.

De là à imaginer une faune martienne, même microscopique, s’épanouir dans ce milieu qui n’avait rien d’hostile, il n’y a qu’un pas. Perseverance parcourt peut-être ce qui fut un véritable « jardin d’Eden » sur la planète rouge, il y a de cela bien longtemps. Les indices jonchent la rose. Si le moindre d’entre eux devient une preuve formelle de l’existence d’une vie passée, notre vision de l’univers sera définitivement bouleversée.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20