Pékin renforce la surveillance des comptes d’Evergrande

L’autorité chinoise de régulation du logement public a renforcé la surveillance des comptes bancaires du China Evergrande Group.

Le conglomérat, surtout connu comme société immobilière, est au bord de la faillite, car il ne semble pas respecter ses obligations financières. Pékin veut s’assurer que l’argent destiné à la réalisation de projets de logement est réellement utilisé à cette fin, rapporte l’agence de presse Bloomberg. On craint que l’argent ne soit utilisé pour payer les créanciers.

Les départements locaux du ministère du Logement ont reçu l’ordre de surveiller les flux destinés à la construction de logements sur des comptes tiers. Evergrande et le ministère n’ont pas pu répondre immédiatement aux questions de Bloomberg. Cette semaine, Evergrande a fait un pas de plus vers la faillite après que la société a manqué une échéance de paiement jeudi. Dans ces conditions, les marchés financiers craignent de plus en plus que le groupe ne puisse plus être sauvé. Evergrande croule sous une dette équivalente à 260 milliards d’euros. L’entreprise est à court de liquidités et les investisseurs craignent qu’un effondrement de l’entreprise ait des répercussions sur le système financier chinois. Cela pourrait aller au-delà de la Chine. Les bourses internationales réagissent avec inquiétude.

À lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20