Evergrande voit le cours de son action remonter en flèche

Le cours de l’action du géant chinois de l’immobilier Evergrande, criblé de dettes, a fortement augmenté jeudi.

Les problèmes d’Evergrande se préparaient depuis un certain temps. Les dettes de l’entreprise se sont accumulées ces dernières années, car elle a contracté des prêts pour financer ses différentes activités, du logement aux véhicules électriques en passant par les sports et les parcs à thème. Ces dernières semaines, cela a créé une crise de liquidité, entraînant la chute des actions et des obligations de la société.

Bien que les actions d’Evergrande soient en hausse de 16 % à l’heure où nous écrivons ces lignes, elles sont toujours en baisse de plus de 80 % par rapport au début de l’année.

La montagne de dettes

La hausse de jeudi est principalement considérée comme une réaction à la nouvelle de mercredi selon laquelle Evergrande a trouvé une solution pour rembourser aux détenteurs d’obligations les intérêts qui leur sont dus.

Selon Bloomberg, Evergrande rembourserait 232 millions de yuans (30,5 millions d’euros) de dettes.

Ce n’est là qu’un des obstacles auxquels l’entreprise doit faire face alors qu’elle croule sous une montagne de dettes de 260 milliards d’euros.

Le président d’Evergrande Group, Hui Ka Yan, a déclaré à Reuters que l’entreprise visait à garantir la qualité de la livraison des biens immobiliers et a souligné l’importance de la reprise des travaux de construction sur les sites où ils ont été interrompus. Le président a réuni mercredi soir plus de 4.000 cadres de l’entreprise pour les exhorter à « consacrer toute leur énergie à la reprise du travail et de la production et à la livraison des biens immobiliers », a rapporté le quotidien boursier China Securities Journal : « Ce n’est qu’avec une reprise pleine et entière de notre travail, de notre production, de nos ventes et de nos opérations que nous pourrons garantir les droits et intérêts des propriétaires d’appartements et assurer le paiement des investisseurs. »

Domaines chinois

« L’attention s’est maintenant portée sur le paiement des intérêts des obligations en dollars qui doivent être payés aujourd’hui, après que le paiement des obligations nationales ait été effectué », a déclaré Yeap Jun Rong, stratège de marché chez IG Group, dans un rapport de recherche jeudi.

Les marchés attendent maintenant une nouvelle résolution sur les prochains paiements obligataires pour avoir « une plus grande conviction sur l’atténuation des risques de contagion », a-t-il déclaré.

Ces dernières semaines, Chinese Estates, deuxième actionnaire d’Evergrande et partenaire commercial de longue date de la société, a vendu pour 246,5 millions de dollars de Hong Kong (27 millions d’euros) d’actions Evergrande.

« Pas de moment Lehman »

Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, a déclaré mercredi que les problèmes d’Evergrande semblaient spécifiques à la Chine et qu’il ne voyait aucun parallèle avec le secteur des entreprises américaines.

Les analystes estiment qu’il y a peu de risques que l’effondrement d’Evergrande déclenche un « moment Lehman », ou une crise de liquidité, comme la crise bancaire de 2008. Pendant cette crise, le système financier américain s’est figé après la faillite de la banque d’investissement américaine Lehman Bros, avec les conséquences mondiales que l’on sait.

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20