Pas de distance sociale obligatoire pour la rentrée scolaire en France, mais bien des masques

Smirnov/TASS/Sipa USA

Si des mesures particulières pourront être prises dans les régions les plus touchées de l’Hexagone, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a fait le point sur la rentrée scolaire chez nos voisins.

La rentrée sera masquée pour tous les lycéens et les collégiens de France. Du moins dans les espaces clos. Dans les espaces aérés, le choix sera laissé aux établissements scolaires.

Pour ce qui est du respect de la distance physique, elle se fera ‘dans la mesure du possible’, a expliqué le ministre sur France 2. Certains membres du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) plaident pour que cette règle soit systématique. Une combinaison des deux mesures, comme ce sera le cas en entreprise dès le 1er septembre.

Les distances de sécurité ne seront pas donc obligatoires, même si cette règle peut être modifiée à n’importe quel moment, précise le ministre, suivant la situation épidémiologique sur place.

Et en Belgique ?

En Belgique, c’est aux Communautés d’organiser la rentrée scolaire. La Première ministre a néanmoins précisé qu’un code couleur s’appliquerait sur l’ensemble du territoire et pourrait évoluer avec des mesures qui l’accompagnent. Il est pour le moment au jaune – le virus circule, mais il y aura bien 5 jours de cours par semaine.

Le masque sera obligatoire en secondaire à chaque fois que la distance de sécurité ne pourra être respectée. L’enseignant devra lui porter un masque quoiqu’il arrive.