OMS: ‘Les jeunes sont désormais le principal moteur de propagation du virus’

Les jeunes âgés entre 20, 30 et 40 sont désormais les sujets qui véhiculent le plus le virus- Isopix

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré ce mardi que les jeunes étaient devenus les principaux responsables de la propagation de la nouvelle souche du coronavirus et cela, dans de nombreux pays. Une tendance inquiétante pour les experts, qui  craignent  que le Covid-19 ne se propage davantage, notamment aux États-Unis, avec la réouverture des universités. 

Le phénomène est déjà constaté en Asie où de nombreux pays du continent, qui étaient parvenus à contenir l’épidémie, font actuellement face à une résurgence de cas, la population jeune étant la plus infectée.

‘On constate que les personnes âgées de 20, 30 et 40 ans sont les principaux moteurs de propagation du virus’, a déclaré Takeshi Kasai, directeur régional de l’OMS pour le Pacifique occidental, lors d’une conférence de presse.

Des risques de contagion plus élevés

‘Les infections confirmées en Australie et aux Philippines au cours de ces dernières semaines touchent principalement les personnes âgées de moins de 40 ans’, ont déclaré les responsables de l’OMS. ‘Au Japon, 65 % des nouvelles contaminations ont été constatées chez des sujets de moins de 40 ans.

‘Comme les symptômes sont souvent plus légers chez les jeunes’, beaucoup d’entre eux ignorent qu’ils sont infectés’, explique Takeshi Kasai. ‘Le fait que les jeunes véhiculent la maladie augmente les risques de contagion  chez les personnes les plus vulnérables, à savoir les personnes âgées, les  sujets malades, les citoyens qui vivent dans des zones urbaines densément peuplées ou dans des zones rurales mal desservies’, a-t-il  ajouté. 

L’avertissement de l’OMS survient alors que la question de l’ouverture des universités aux États-Unis fait débat. L’université de Caroline du Nord, à Chapel Hill, avait rouvert son campus la semaine dernière mais s’est ravisée après que 177 étudiants aient été détectés positifs au coronavirus. Il en est de même dans l’université du Kentucky, ou pas moins de 189 personnes  au sein de l’université ont été testées positives au covid-19 le 3 août dernier.

Les jeunes se révoltent

Bien que réticents à fermer les campus des universités, les gouverneurs du Texas et de la Floride ont, ces dernières semaines, imposé des règles plus strictes dans les bars, en invoquant le nombre croissant de jeunes qui contractent le virus. 

Plusieurs étudiants issus d’universités américaines ont organisé des manifestations pour protester contre la réouverture des universités, par crainte que leur présence sur le campus n’entraîne une propagation rapide du coronavirus. 

‘Vous n’êtes pas invincibles

Lors d’une deuxième conférence de presse qui s’est tenue mardi à Genève, les responsables de l’OMS ont appelé les universités à la prudence. Ils ont également demandé aux jeunes de ne pas s’adonner à des comportements ‘de plus en plus risqués’ alors que la pandémie persiste.

‘Nous voulons simplement nous assurer que le message est bien passé. Vous n’êtes pas invincibles et vous pouvez être infectés’, a déclaré Maria Van Kerkhove de l’OMS. ‘Des jeunes meurent de ce virus’.