Nouvelle vague de manifestations en Russie: plus de 4.000 interpellations, dont la femme d’Alexeï Navalny

La police interpelle un manifestant pro-Navalny à Moscou, ce dimanche 31 janvier 2021. – Isopix

De nouvelles manifestations des partisans de l’opposant russe Alexeï Navalny, emprisonné depuis deux semaines, étaient prévues dans plusieurs villes de Russie ce dimanche. En fin de matinée, les arrestations se comptaient déjà par centaines, selon les ONG.

Au moins 4.027 personnes, dans 82 villes, ont déjà été arrêtées par la police russe ce dimanche, selon un décompte de l’ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des manifestations.

D’après plusieurs médias d’opposition, la femme d’Alexeï Navalny, Ioulia Navalnaïa, fait partie des personnes interpellées à Moscou. Selon l’Union des journalistes russes, au moins 35 professionnels de la presse ont également été arrêtés.

Des rassemblements ont notamment eu lieu dans plusieurs villes d’Extrême-Orient et de Sibérie, dont Novossibirsk, troisième plus grande ville du pays, où ‘près de 10.000 manifestants’ ont été dénombrés par l’organisation d’Alexeï Navalny.

À Ekaterinbourg, en Sibérie occidentale, le correspondant du journal Le Monde, Benoît Vitkine, n’a constaté ‘pas le moindre signe d’essoufflement’ de la mobilisation.

À Vladivostok par contre, seules quelques dizaines de manifestants ont pu être observés. ‘Il y a peu de gens cette fois car la police et les forces anti-émeutes avaient bloqué à l’avance la place’, a expliqué un manifestant de 25 ans, Andreï, dont les propos sont rapportés par l’AFP. ‘Mais comme vous le voyez, personne n’a peur.’

Police et la Garde nationale

Dans la capitale, de nombreux policiers et la Garde nationale ont été déployés dans le centre de la ville et plusieurs rues et stations de métro ont été totalement fermées. Cela a poussé les manifestants à modifier en dernière minute le lieu du rassemblement.

En début d’après-midi, plusieurs milliers de personnes se dirigeaient vers le parc Sokolniki sous les klaxons de soutien d’automobilistes, rapporte l’AFP.

Il s’agit du deuxième week-end consécutif où des manifestations ont lieu à l’appel des partisans d’Alexeï Navalny. Samedi dernier, des dizaines de milliers de Russes étaient descendus dans les rues à travers tout le pays, malgré un dispositif policier impressionnant qui avait procédé à plus de 4.000 interpellations.

Alexeï Navalny a été arrêté à Moscou il y a deux semaines, à son retour d’Allemagne. Il y avait été soigné pendant 5 mois après avoir été victime d’une tentative d’assassinat au Novichok, un agent neurotoxique.