‘Neverland’, la propriété de Michael Jackson, s’est vendue pour le cinquième de son prix initial

Michael Jackson. – Isopix

Neverland, la vaste propriété du ‘roi de la pop’ Michael Jackson, décédé en 2009, a été vendue pour 22 millions de dollars, rapporte le Wall Street Journal. En 2015, elle avait été mise en vente pour 100 millions de dollars, soit près de cinq fois le montant de la vente. L’acheteur est le milliardaire Ron Burkle, qui a officié au milieu des années 2000 comme conseiller de Michael Jackson lorsqu’il tenta de lui éviter la faillite.

Les héritiers de Michael Jackson n’étaient pas les seuls propriétaires de ‘Neverland’. En 2008, lorsque la pop star n’a pas pu rembourser un prêt – pour lequel la propriété était en garantie – le fonds immobilier Colony Capital a comblé la différence, devenant ainsi copropriétaire. Michael Jackson lui-même avait acheté Neverland en 1987 pour 19,5 millions de dollars.

‘Neverland’

Une photo aérienne de ‘Neverland’ (Photo : Laura Luongo Pip-Landmark/Landmark Media/ISOPIX)

Le domaine est situé à environ 65 kilomètres de la ville de Santa Barbara, dans l’État de Californie. L’année dernière, un agent immobilier avait tenté en vain de vendre la propriété pour 31 millions de dollars.

En plus du bâtiment principal et des dépendances pour les invités, le domaine comprenait un parc d’attractions, un petit zoo avec notamment deux orangs-outans et un éléphant, un cinéma et deux petites voies ferrées. Il y avait également un court de tennis, une piscine et un terrain de basket.

Le nom du domaine est dérivé du Pays Imaginaire dans Peter Pan.

Après la mort de Michael Jackson en 2009, le nom a été changé en Sycamore Valley Ranch et le parc d’attractions a été démoli.

Au bord de la faillite

Michael Jackson en 1988. (The Indianapolis Star via AP)

Lorsque le musicien est décédé, il était au bord de la faillite et croulait sous une montagne de dettes d’environ 500 millions de dollars. Il pouvait cependant compter sur des revenus considérables. Les droits de sa discographie lui garantissaient des rentrées d’argent. De plus, il pouvait également compter sur les revenus générés par le catalogue des Beatles, dont il avait acquis les droits au milieu des années 80 pour un montant de 47,5 millions de dollars.

Mais Michael Jackson dépensait néanmoins bien plus que ce que ses revenus lui permettaient. D’énormes sommes étaient consacrées à l’entretien de ‘Neverland’. De plus, le chanteur pop s’était également constitué une collection de voitures exclusives. Il avait aussi effectué toutes sortes d’autres investissements, entre autres dans des souvenirs de l’histoire du cinéma.

La marque ‘Michael Jackson’ plus forte que jamais

Michael Jackson – Isopix

Depuis son décès, les administrateurs de la succession de Michael Jackson ont cependant réussi à donner à la marque ‘Michael Jackson’ une position particulièrement forte dans l’industrie du divertissement. De nouvelles sources de revenus ont été exploitées, avec à la clé d’importantes rentrées financières.

Des documents ont montré que l’héritage de Michael Jackson a généré plus de 1,7 milliard de dollars de bénéfices en 2018. Le ‘roi de la pop’ avait également été continuellement en tête de la liste des célébrités décédées les mieux payées au cours des six années précédentes.

Lire aussi: