Netflix est décidé : la fin du partage de mot de passe est pour 2023

Le leader des plateformes de streaming prévoirait de faire payer celles et ceux qui profitent du compte d’un proche.

Pourquoi est-ce important ?

Plus de 100 millions d’utilisateurs de Netflix profiteraient de ses services sans payer d’abonnement, grâce au partage de mot de passe. C’est donc évidemment un important manque à gagner pour la plateforme. Si pendant tout un temps, elle a accepté cette pratique – qui a d’une certaine façon contribué à son succès –, ce n’est plus le cas aujourd’hui, à l’heure où la concurrence se fait trop forte. Ses investisseurs ont d'ailleurs poussé Netflix à prendre des mesures depuis un moment déjà.

Dans l’actualité : Netflix prévoit de mettre un terme au partage de mot de passe gratuit en 2023, rapporte le Wall Street Journal.

  • Jusqu’à présent, la plateforme de streaming avait déjà testé plusieurs manières douces de lutter contre le phénomène, mais il semblerait que sa patience soit à bout, faute de résultats concluants.

L’essentiel : La société américaine prévoirait de rendre le partage de mot de passe payant, dès le début de l’année à venir.

Le détail : c’est lors d’une réunion en début d’année que le co-directeur général de Netflix, Reed Hasting, a annoncé aux cadres supérieurs de l’entreprise ses projets pour régler le problème.

  • Il aurait indiqué que l’augmentation significative du nombre d’abonnés en 2020, lors de la pandémie de coronavirus, avait caché l’étendue du problème.
  • Environ un tiers des utilisateurs de la plateforme, soit environ 100 millions de personnes, profiterait du compte d’un proche sans payer d’abonnement.
  • Le partage de mot de passe payant devrait être lancé en premier lieu aux États-Unis.

Pratico-pratique

  • À l’image de Spotify, Netflix devrait se baser sur l’adresse IP des utilisateurs pour déterminer s’il y a un partage de mot de passe ou non. Les identifiants et les activités des comptes devraient également être analysés.
  • Concernant le prix à payer pour profiter du compte d’un proche, la société américaine devrait proposer un tarif inférieur à son abonnement le moins cher, à savoir celui partiellement financé par la publicité, afin d’inciter finalement les profiteurs à opter pour un abonnement propre.
    • C’est d’ailleurs certainement pourquoi Netflix a lancé plus tôt cette année la fonctionnalité de « transfert de profil vers un nouveau compte« . Avec cet outil, les utilisateurs peuvent récupérer leurs historique de visionnage, préférences et autres.

Un nombre d’abonnés en berne

  • La décision de Netflix est évidemment liée à la concurrence toujours plus féroce sur le marché du streaming, mais également à la croissance en berne du nombre d’abonnés de la plateforme, surtout aux États-Unis.
Source : Netflix/Wall Street Journal
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20