Morgan Stanley condamné pour manipulation du cours de la dette française

ISOPIX

La banque écope d’une amende de 20 millions d’euros pour avoir modifié le cours de la dette française en pleine crise grecque.

La Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) française a annoncé mardi avoir infligé une amende de 20 millions d’euros à la banque d’affaires américaine Morgan Stanley pour « avoir manipulé le cours » de la dette française en 2015.

Le gendarme boursier français reproche au bureau de trading de Morgan Stanley à Londres d’avoir acheté massivement en juin 2015 -en pleine crise de la dette grecque- des obligations souveraines française (OAT) et belges (OLO) afin de faire artificiellement grimper le cours des titres pour les revendre à meilleur coût, ce que la banque avait « réfuté catégoriquement ». Le collège de l’AMF avait requis 25 millions d’euros d’amende, ce qui aurait été un montant record.