Microsoft veut concurrencer Google en investissant jusqu’à 10 milliards de dollars dans OpenAI

Le géant de la technologie Microsoft souhaiterait investir jusqu’à 10 milliards de dollars dans le laboratoire de recherche OpenAI, qui développe notamment l’intelligence artificielle (IA) ChatGPT. C’est ce que des personnes ayant connaissance de l’affaire ont rapporté à l’agence de presse Bloomberg

Pourquoi est-ce important ?

À la fin de l'année dernière, l'IA ChatGPT a conquis le cœur des internautes à la vitesse de l'éclair. Quelques jours seulement après son lancement, des millions de personnes utilisaient déjà le chatbot, et nombreux sont ceux qui pensent déjà que ChatGPT et les programmes similaires remplaceront bientôt les moteurs de recherche comme Google.

L’essentiel : Selon la proposition actuelle, Microsoft investirait des fonds dans le laboratoire de recherche par étapes au cours des prochaines années.

  • Les deux entreprises auraient négocié un accord depuis plusieurs mois. Cependant, rien ne serait encore fixé, selon Bloomberg
  • Plus tôt en janvier, il est apparu qu’OpenAI était à la recherche d’investisseurs pour une acquisition potentielle de l’entreprise. Si une telle acquisition se concrétisait, la société serait valorisée à environ 29 milliards de dollars, alors qu’elle n’a pratiquement pas généré de revenus jusqu’à présent.
  • Toutefois, tant Microsoft qu’OpenAI n’ont pour l’instant rien dit au sujet d’un éventuel accord.
  • Un gros investissement de la part de Microsoft n’est certainement pas inconcevable. Le géant de la tech mettait déjà quelques milliards de dollars dans OpenAI en 2019
  • Selon des sources anonymes, Microsoft pourrait même ajouter le chatbot au moteur de recherche Bing. Cela pourrait se produire dès mars 2023. 
  • De cette façon, la plus grande crainte de Google pourrait devenir réalité. En effet, les dirigeants de l’entreprise ont déclaré un « code rouge » fin décembre en raison de la menace que les chatbots comme ChatGPT pourraient faire peser sur le modèle de revenus de l’entreprise.

Une révolution ?

Le contexte : Lorsque ChatGPT a été lancé fin novembre 2022, son potentiel a fait l’objet d’un engouement immédiat.

  • Le logiciel est capable de parler d’une grande variété de choses. Il peut le faire dans un large éventail de langues. ChatGPT est même capable d’écrire des bouts de code, d’élaborer des recettes et bien plus encore.
  • L’IA a été entraînée avec une base de données de millions de pages internet publiées jusqu’en 2021. Cependant, il ne peut pas (encore) fournir de réponses concrètes, car il n’est pas encore connecté à l’internet.
  • Sam Altman, l’un des fondateurs d’OpenAI, a déjà prévenu que le chatbot n’est pas encore assez bon pour qu’on puisse s’y fier complètement.
  • Pourtant, de nombreux experts pensent que la technologie ne tardera pas à devenir fiable. Laurent Sorber, cofondateur et directeur technique de la société bruxelloise Radix, spécialisée dans l’intelligence artificielle, a déclaré à Business AM en décembre que des technologies comme ChatGPT pourraient être connectées à l’internet d’ici un an déjà.

RVW

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20