Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Masque obligatoire: une amende salée en cas de non-respect

Logo Business AM
Crise du coronavirus

10/07/2020 | Anthony Planus | 3 min de lecture

Un policier avec un masque buccal salue lors de la visite du Roi Philippe et de la Reine Mathilde de Belgique au Centre hospitalier régional de Liège. (Daina Le Hardic - AP)

Le Comité de concertation a décidé jeudi d’élargir l’obligation du port du masque aux commerces, musées, cinémas, salles de spectacles, etc. dès ce samedi 11 juillet. En cas de non-respect, ‘les sanctions pénales sont déjà prévues’, déclare-t-on au cabinet de la Première ministre.

Jusqu’ici, le port du masque n’était obligatoire en Belgique que dans les transports en commun ou dans le cadre de métiers qui ne permettent pas le respect de la ‘distanciation sociale’ (salons de coiffure, instituts de beauté…)

La pression en faveur d’une obligation plus large s’est toutefois accentuée sur les autorités ces derniers jours. La semaine dernière, plusieurs virologues avaient fortement recommandé au Comité de concertation de rendre les masques obligatoires dans les magasins. Et hier matin, c’était au tour du Conseil supérieur de la Santé (CSS) de recommander le port obligatoire du masque dans les commerces.

250 euros

À partir de demain le masque deviendra donc obligatoire pour toute personne âgée de plus de 12 ans dans les magasins, les centres commerciaux, les cinémas, les salles de spectacle ou de conférence, les auditoires, les lieux de culte, les musées et les bibliothèques. Un Conseil national de Sécurité (CNS) en visioconférence ce vendredi devrait rendre ces mesures définitives.

Et selon le quotidien flamand Het Nieuwsblad, les contrevenants doivent se préparer à recevoir une amende de 250 euros. Une information confirmée par Steve Detry, porte-parole de la Première ministre Sophie Wilmès, dans La Libre: ‘Les sanctions pénales sont déjà prévues dans la loi, ce sont les mêmes’, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, les magasins qui feraient preuve d’un laxisme répété pour devoir fermer leurs portes, a prévenu la Première ministre jeudi soir.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks