Marianne Thyssen est la troisième commissaire la plus riche de la sobre commission Juncker

Les 27 nouveaux commissaires détiennent ensemble environ 2 millions d’euros en actifs financiers. C’est ce qui ressort de la liste des intérêts individuels des membres de la nouvelle commission Juncker qui a été publiée par la CE.

Il est frappant de constater que très peu d’entre eux détiennent des actifs financiers. Près de la moitié d’entre eux indiquent même qu’ils n’en possèdent aucun. Cinq autres citent leur propriété comme unique possession. Parmi eux, il y a la nouvelle responsable des Affaires étrangères, Federica Mogherini, et la le Premier Vice-président de la CE, le Néerlandais Frans Timmermans.

Parmi les plus à l’aise financièrement, nous retrouvons, outre le très controversé commissaire de l’Energie et du climat, l’Espagnol Miguel Arias Cañete (qui était très impliqué dans le secteur pétrolier avant sa nomination), le commissaire allemand pour le marché unique numérique Günther Oettinger, ainsi que Marianne Thyssen, qui est nommée commissaire à l’emploi.

Cañete possède 600.000 euros en actions, cependant, il a dû en revendre in extrémis pour 400.000 euros afin d’éviter tout conflit d’intérêt. Oettinger détient des parts pour 510.000 euros dans sa propre entreprise de consultance, tandis que Marianne Thyssen a déclaré être la propriétaire de la moitié d’un portefeuille d’actions d’une valeur d’environ 370 000 euros.

Thyssen et son compagnon – qui est le directeur général de la Régie des Bâtiments – détiennent des actions de Telefonica, Royal DSM, Tessenderlo Chemie, le groupe ING, la société biopharmaceutique Exelixis, Lernout & Hauspie (500 actions d’une valeur de 0,39 euro chacune) et une série de parts dans des fonds d’investissement. Le couple possède également une maison de vacances en Espagne et deux appartements à Anvers.

Juncker n’a pas encore rendues publiques ses propres ressources financières.