LiveWire (Harley-Davidson), la future Tesla des motos électriques ?

Harley-Davidson se sépare de sa division « e-motorcycle » LiveWire et transfère toutes ses activités à une nouvelle société cotée en bourse. L’objectif : construire une marque exclusivement électrique pour  » la nouvelle génération de motards « , indique l’entreprise américaine, avec la marque mère Harley plus en retrait.

LiveWire n’a pas connu un grand succès depuis 2015. Mais maintenant les cartes sont bien meilleures, pense Harley-Davidson. L’essor de la voiture électrique suscite également l’intérêt pour la moto électrique.

Aujourd’hui, les motos électriques ne représentent qu’un pour cent du marché aux États-Unis et deux pour cent en Europe, mais ces chiffres devraient atteindre respectivement 10 et 13 pour cent d’ici 2026, selon Harley. En Chine, on prévoit même que près d’une moto sur deux sera électrique.

Harley affirme que la LiveWire a quatre à cinq ans d’avance sur les fabricants traditionnels de deux-roues comme Ducati ou Triumph et qu’elle peut accélérer sa production plus rapidement que des start-ups comme Damon ou Energica.

L’entreprise américaine considère donc que le moment est venu de donner à LiveWire son indépendance et de l’utiliser pour acquérir une position sur le marché des motos comparable à celle qu’occupe Tesla pour l’automobile.

Elle a fait entrer la division LiveWire à la bourse de New York par le biais d’une fusion avec une coquille vide en bourse, la technique bien connue du SPAC. Harley reste le propriétaire majoritaire de la nouvelle société cotée en bourse et, dans un premier temps, les cadres supérieurs de Harley géreront également LiveWire eux-mêmes.

La privatisation n’est pas entièrement surprenante. Avec la récente relance du seul modèle que propose pour l’instant la marque, la LiveWire One, Harley-Davidson a déjà disparu du nom officiel de l’entreprise.

De grandes ambitions

Les ambitions sont déjà énormes. Le nombre d’unités vendues doit passer du nombre fort limité actuel de 387 deux-roues en 2021 à plus de 100 000 en 2026 et 190 000 en 2030. Le chiffre d’affaires de LiveWire devrait également augmenter de façon exponentielle, espère Harley.

Comment y parvenir ? En s’adressant à un public nouveau et plus jeune, a résumé le conseil d’administration de Harley lors d’une présentation. LiveWire semble viser les consommateurs âgés de 20 à 45 ans qui sont déjà familiarisés avec la propulsion électrique pure, par exemple parce qu’ils possèdent déjà une voiture électrique. L’accent sera mis sur trois marchés principaux : les États-Unis, l’Europe occidentale (avec un accent particulier sur des pays comme les Pays-Bas et l’Allemagne) et la Chine.

Les investisseurs de Harley-Davidson ont réagi avec enthousiasme à ces plans et ont fait grimper l’action Harley de près de 5 %.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20