L’investissement monstre de l’Australie dans sa Défense

Le gouvernement australien a annoncé ce mercredi investir 270 milliards de dollars australiens dans l’armée sur 10 ans. Le pays veut être prêt à se défendre en cas de guerre au sein de la région indopacifique. La pression chinoise n’y est pas étrangère.

Pour le Premier ministre, Scott Morrison, l’Australie n’avait plus connu une situation internationale aussi sensible depuis la veille de la Seconde Guerre mondiale. ‘Même si, chez nous, nous sommes venus à bout de l’épidémie de coronavirus, nous devons nous préparer au monde de l’après Covid-19 qui sera plus pauvre, plus dangereux et plus désordonné’, a-t-il déclaré lors de son discours à l’Academie des forces de défenses.

Les relations avec la Chine se sont fortement envenimées depuis que le plus grand pays d’Océanie a accusé publiquement le parti communiste chinois d’avoir caché des informations précieuses sur le covid-19.

Toutefois, Morrison s’est bien gardé de ne pas lier la Chine à l’augmentation du budget dans la défense. Il a toutefois nommé plusieurs conflits dans lesquels l’ancien Empire du Milieu est déjà impliqué. Le chef du gouvernement australien appuie notamment sur les affrontements dans l’Himalaya avec l’Inde. Cette opposition, si elle venait à s’intensifier, pourrait entrainer l’Australie, en raison des accords bilatéraux militaires qui lient les deux pays.

2% du PIB chaque année

Le gouvernement revoit ainsi la stratégie militaire établie en 2016 pour cette nouvelle décennie. En investissant 270 milliards de dollars australiens (166 milliards d’euros), l’Australie augmente le budget de l’armée de 40%. Chaque année, au moins 2% du pays devra être consacré à la défense du territoire.

Cet argent a pour but de renforcer les forces navales et aériennes mais aussi à augmenter les réserves de munitions et de carburant. Plus d’un milliard de dollars serviront à l’achat d’un missile antinavire américain. Tandis qu’un accord sur 10 ans vient d’être signé avec la firme d’armement français Thales pour la fourniture de munitions stratégiques.

L’Australie sent bien que les États-Unis sont un partenaire de moins en moins fiable. Elle veut donc réduire sa dépendance militaire vis-à-vis des autres pays. Et cela passe par d’importants investissements.

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20