LinkedIn a également un problème avec les faux comptes

Après Meta et Twitter, les bots ont maintenant conquis LinkedIn. Le réseau social, propriété de Microsoft, a déclaré avoir supprimé plus de 21 millions de faux profils entre janvier et juin. Cela représente une augmentation de 28 % par rapport aux six mois précédents. Ce nettoyage a également permis de se débarrasser de 87 millions de messages d’escroquerie et de spams.

Pourquoi est-ce important ?

Après Facebook et Twitter, les faux profils trouvent à présent leur place sur le réseau social professionnel LinkedIn. Ces derniers ne visent qu'à escroquer les gens pour leur argent ou leurs données. Le fléau ne fera que s'étendre à l'avenir, les licenciements étant généralisés dans le secteur de la tech.

Les chiffres : LinkedIn affirme avoir 875 millions de membres ou d'utilisateurs réels dans le monde.

  • L'entreprise assure qu'elle parvient à détecter plus de 95 % des faux profils dès l'inscription. Seuls 190 000 des 21 millions de faux comptes ont pu causer des dommages.
  • On peut en douter, car en août, le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a déclaré que sur les 7 000 profils LinkedIn prétendant travailler pour lui, seuls 50 étaient authentiques.
  • En mai dernier, Check Point Re
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20