L’inflation en Belgique et dans les pays voisins continue de s’accélérer, à une exception près

Nos pays voisins ont publié leurs chiffres de l’inflation ces derniers jours. Tout comme la Belgique, ils voient la dépréciation monétaire continuer à augmenter. Il y a toutefois une exception.

Les prix élevés de l’énergie continuent de tirer l’inflation vers le haut. En début de semaine, les chiffres de l’office statistique belge Statbel ont montré que la vie dans notre pays est devenue 9,94 % plus chère en août. Il s’agit de la plus forte augmentation du coût de la vie depuis mars 1976. En juillet, il y avait encore un signe d’espoir que le pic d’inflation était derrière nous. Au cours du premier mois des vacances d’été, la dépréciation monétaire (9,62 %) est restée sur la même ligne que celle du mois de juin (9,65 %).

Allemagne et Pays-Bas

Dans presque tous les pays voisins également, l’inflation ne s’essouffle pas. Le Bureau central des statistiques (CBS) a annoncé aujourd’hui que l’inflation néerlandaise a atteint 13,6 % en août. C’est la première fois dans l’histoire des Pays-Bas que la vie est devenue aussi chère. Le Bureau central du plan prévoit que l’inflation néerlandaise atteindra 9,9 % cette année.

En Allemagne, nous constatons également que l’inflation continue d’augmenter. Le coût de la vie chez nos voisins a augmenté de 8,8 % en août, soit la hausse la plus rapide depuis près de cinquante ans. L’Allemagne est particulièrement touchée par la crise énergétique. Le pays est en effet largement dépendant du gaz russe. La situation inflationniste de la première économie européenne pourrait donner aux faucons de la Banque centrale européenne, dont Robert Holzmann, membre du directoire autrichien, (BCE) des munitions supplémentaires pour préconiser une augmentation de 75 points de base.

La France est l’exception à la règle

Tous nos voisins ne voient pas l’inflation augmenter. La France fait exception à la règle. Les prix à la consommation y ont augmenté de 6,5 %. En juillet, le taux d’inflation était encore de 6,8 %. Le taux d’inflation français est également plus faible que prévu. Les économistes interrogés par Bloomberg s’attendaient à une augmentation de 6,7 % de l’espérance de vie.

Une hausse un peu plus faible des prix de l’énergie a réduit le taux d’inflation, tandis que les prix des services ont augmenté au même rythme que le mois dernier et que le coût des denrées alimentaires et des produits industriels a continué d’augmenter.

Notre petit voisin le Luxembourg n’a pas encore publié son rapport d’inflation pour le mois d’août. Dans ce pays, un premier signal indiquant que le pic d’inflation avait été atteint s’est manifesté en juillet, lorsque le taux d’inflation s’est établi à 6,5 %. Contre 7,4 % en juin.

Nous attendons maintenant la publication du rapport sur l’inflation dans la zone euro. Il montrera si l’inflation dans l’union monétaire continue à se renforcer. En outre, il sera plus facile de comparer la situation de l’inflation dans les différents États membres de la zone euro. Eurostat travaille en effet avec des chiffres d’inflation harmonisés. Les États membres n’utilisent pas tous les mêmes critères pour calculer l’inflation, ce qui peut faire que leurs chiffres d’inflation diffèrent de ceux partagés par Eurostat.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20