L’IA qui prédit les crises d’épilepsie une heure à l’avance

Pixabay

Des chercheurs ont développé un système d’intelligence artificielle capable de prédire les crises d’épilepsie une heure avant qu’elles ne se produisent.

Plusieurs dispositifs pouvant repérer les crises d’épilepsie existent déjà. Par exemple, un bracelet intelligent au bras peut prédire les crises nocturnes.

Une précision de 99,6%

Deux chercheurs de l’Université de Louisiane à Lafayette ont mis au point un nouveau modèle d‘intelligence artificielle capable de prédire les crises d’épilepsie une heure avant leur début avec une précision de 99,6%, rapporte le site IEEE Spectrum.

« A cause des périodes de crises imprévues, l’épilepsie a un impact psychologique et social important sur les patients », a expliqué Hisham Daoud, un chercheur qui a co-développé le nouveau modèle. « Détecter les crises à l’avance pourrait améliorer considérablement la qualité de vie des patients atteints d’épilepsie et leur donner suffisamment de temps pour agir en prenant leurs médicaments. »

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, environ 50 millions de personnes dans le monde souffrent actuellement d’épilepsie. 70% de ces patients peuvent contrôler leurs crises avec des médicaments.

De grandes avancées

Ce nouveau système constitue un progrès majeur par rapport aux méthodes de détection existantes. Actuellement, d’autres méthodes analysent l’activité cérébrale avec un test EEG (électroencéphalogramme) et appliquent ensuite un modèle prédictif. La nouvelle méthode fait ces deux choses en même temps, à l’aide d’un algorithme d’apprentissage en profondeur qui cartographie l’activité du cerveau et d’un autre algorithme qui permet de prédire les canaux électriques s’illuminant pendant une crise.

Il faudra encore attendre avant que cette technique ne soit disponible pour une utilisation généralisée. L’équipe travaille actuellement sur une puce personnalisée qui peut aider à traiter les algorithmes nécessaires. Toutefois, cette nouvelle technique pourrait changer la vie de nombreux patients souffrant d’épilepsie.