Chez Domino’s, l’intelligence artificielle surveille votre pizza… et le personnel

Pixabay

Domino’s a récemment lancé l’outil “Dom Pizza Checker” dans ses établissements australiens et néo-zélandais.

Ce scanneur de pizza, basé sur l’intelligence artificielle, analyse les nappages d’ingrédients et s’assurent que la pizza correspond à la commande des clients. Toutefois, ce robot équipé de capteurs surplombant la pizza depuis le plafond, est devenu un puissant dispositif pour contrôler non seulement les produits, mais également le personnel, écrit Arwa Mahdawi, conseillère en image de marque, chroniqueuse pour The Guardian.

Si la votre pizza ne correspond pas à votre commande ou aux normes de qualité internes, les travailleurs sont invités à la préparer à nouveau. Le “Dom Pizza Checker” est un avantage concurrentiel majeur en termes d’efficacité et de régularité par rapport aux concurrents, avance la société. .

Des pizzas parfaites

“Fondamentalement, Big Brother surveille votre pizza. À première vue, cela peut paraître bénin. La technologie garantit aux clients une qualité constante”, explique Arwa Mahdawi.

Cependant, lors d’une récente rencontre avec ses investisseurs, Domino’s a expliqué que cet outil serait intégré à un système de primes pour les franchises et qu’il servirait à identifier les magasins sous-performants.

“En d’autres termes, il s’agit d’un outil de surveillance du lieu de travail”, ajoute la chroniqueuse.

Selon un porte-parole de Domino’s, Dom Pizza Checker a été créé pour fonctionner aux côtés des membres de notre équipe, en les aidant à préparer et à cuire des pizzas parfaites, même aux heures de pointe. « Il s’agit un outil utilisé pour former les membres de notre équipe… pas pour punir ceux qui commettent des erreurs », a-t-il expliqué.

Surveillance du lieu de travail

“Les yeux du Pizza Checker et l’IA devraient tout de même nous faire réfléchir. Domino’s est loin d’être la seule entreprise à surveiller les travailleurs. La surveillance sur le lieu de travail devient de plus en plus envahissante et sophistiquée”, écrit Mahdawi.

“Ce contrôle prend diverses formes. Votre employeur prend peut-être des captures d’écran à distance de votre ordinateur. Il peut suivre vos frappes sur le clavier ou enregistrer vos recherches Google. Il peut intégrer toutes ces données dans un algorithme pour analyser votre comportement. Nous entrons dans un monde de surveillance des lieux de travail où chaque mouvement est constamment scruté. »

L’année dernière, Amazon a breveté un «bracelet à ultrasons» que les travailleurs doivent porter pour «surveiller l’exécution des tâches assignées». Pendant ce temps, les entreprises implantent des puces sous la peau des travailleurs et la Chine surveille les ondes cérébrales des employés.

En tout cas, une chose est sûre, nous n’aurons plus rien à redire sur la qualité de notre pizza Domino’s.