L’Europe a construit un nombre record de parcs éoliens en 2021. Génial ? Pas si vite

En 2021, 17,4 gigawatts de centrales éoliennes ont été ajoutés en Europe, dont 11 ont été construits dans les États membres de l’Union européenne. Cela fait de 2021 une année record pour le développement de l’énergie éolienne. Mais si l’UE veut atteindre ses objectifs climatiques, elle devra passer à la vitesse supérieure.

Malgré cette bonne nouvelle pour les défenseurs des énergies renouvelables, l’organisation WindEurope est tout sauf satisfaite de ces chiffres. Selon elle, l’Union européenne ne fait actuellement pas assez d’efforts pour atteindre les objectifs climatiques de 2030.

« 30 GW doivent être construits chaque année »

« Pour atteindre l’objectif de 40% d’énergies renouvelables d’ici 2030, l’Union européenne devrait construire 30 GW supplémentaires de parcs éoliens chaque année. Cependant, seuls 11 GW ont été ajoutés l’année dernière, et au cours des cinq prochaines années, cette capacité ne sera augmentée que de 18 GW par an », a souligné Giles Dickson, PDG de WindEurope. « Ces faibles volumes compromettent le Green Deal européen et nuisent à la chaîne d’approvisionnement européenne en énergie éolienne. »

Bien que les plans actuels du contrat vert européen prévoient qu’au moins 32% de l’électricité produite dans l’UE provienne de sources renouvelables d’ici 2030, il est prévu de porter cette ambition à 40%. La part plus importante des énergies renouvelables devrait contribuer à réduire les émissions de CO2 dans l’Union de 55% par rapport aux niveaux de 1990.

Permis et chaînes d’approvisionnement

Selon l’organisation, il ne s’agit pas d’un manque d’ambition de la part des États membres, mais plutôt de la complexité inutile des autorisations requises pour construire des éoliennes. « La plupart des pays de l’UE ont des objectifs nationaux ambitieux pour accroître la part des éoliennes dans leur bouquet énergétique. Mais les permis restent le principal goulot d’étranglement. » Selon WindEurope, les règles d’octroi des licences seraient trop complexes et les procédures trop longues.

En outre, les problèmes des chaînes d’approvisionnement mondiales causent des maux de tête à l’industrie des éoliennes. Les producteurs sont notamment confrontés à une hausse des prix de l’acier et d’autres facteurs de production.

« L’industrie européenne des éoliennes perd de l’argent, ferme des usines et supprime des emplois – alors qu’elle devrait être une industrie en croissance pour répondre à l’expansion massive de l’énergie éolienne que l’Europe recherche », poursuit M. Dickson. « Si cela continue, non seulement le Green Deal sera en grande difficulté, mais les futurs approvisionnements énergétiques de l’Europe pourraient également être compromis. »

Les parcs éoliens en Europe ont produit quelque 437 térawattheures d’électricité d’ici 2021, ce qui représente 15% de la demande totale dans l’UE et au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni, la Suède, l’Allemagne, la Turquie et les Pays-Bas ont respectivement construit le plus de nouveaux parcs éoliens. La Suède obtient les meilleurs résultats en matière de parcs éoliens terrestres, tandis que le Royaume-Uni est le champion des parcs éoliens offshore.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20