Les ventes de cannabis aux États-Unis résistent à la récession et atteignent des niveaux records

La consommation de cannabis a augmenté de près de 50% en 2020 (Usa Today Network/Sipa USA – isopix)

Aux États-Unis, les ventes légales de cannabis ont généré un revenu total de 17,5 milliards de dollars l’année dernière. Le chiffre d’affaires a ainsi augmenté de 46% par rapport à 2019. C’est ce qui ressort du rapport de la société de recherche spécialisée BDS Analytics. Selon les chercheurs, il existe plusieurs raisons à cette croissance continue. D’ici 5 ans, les ventes devraient atteindre 41,3 milliards de dollars par an, estiment-ils.

Aux États-Unis, 14 États autorisent désormais l’usage récréatif de la marijuana pour les adultes, tandis que 36 autres États autorisent la vente de cannabis médical.

Résistance

‘La majeure partie de la croissance a été enregistrée sur des marchés matures, où les ventes de cannabis sont déjà plus établies’, soulignent les chercheurs. ‘Au Colorado, le premier État américain à légaliser les ventes de cannabis récréatif, les ventes ont augmenté de 26% l’an dernier pour atteindre 2,2 milliards de dollars. Au Colorado, le premier État américain à légaliser les ventes de cannabis récréatif, les ventes ont augmenté de 26% l’an dernier pour atteindre 2,2 milliards de dollars.’

Mais l’entrée de nouveaux marchés a eu également un impact sur les ventes. ‘L’Illinois a étendu ses ventes légales de l’usage médicinal à l’usage récréatif l’année dernière’, note Kelly Nielsen, chercheuse principale chez BDS Analytics. Le chiffre d’affaires dans cet état est alors passé de 784 millions de dollars à plus d’un milliard.

La plus grande économie de cannabis des États-Unis reste la Californie. Là-bas, les ventes ont augmenté de 586 millions de dollars pour atteindre 3,5 milliards de dollars. En Floride, les revenus ont également augmenté de 473 millions de dollars.

‘L’industrie craignait que la crise du coronavirus ait un impact négatif sur les ventes’, explique Nielsen. ‘Mais en réalité, l’industrie a su montrer sa résistance à un ralentissement économique.’

En fin de compte, la pandémie a eu un impact positif sur la vente de marijuana aux États-Unis en 2020. De nombreux commerces où elle était en vente ont été considérés comme des activités essentielles pendant les confinements. Ils ont alors pu rester ouverts et la vente de cannabis n’a pas été impactée.

Une consommation en hausse

‘En général, on constate que les Américains consomment plus de cannabis que par le passé’, déclare Nielsen. ‘Une enquête de BDS Analytics a révélé qu’environ 30% des consommateurs ont reconnu qu’ils étaient plus susceptibles d’acheter des produits à base de cannabis. En outre, 25% ont déclaré que leur consommation de cannabis avait augmenté depuis la pandémie.’

‘Sur tous les marchés où la vente de cannabis à des fins récréatives est autorisée, le nombre d’utilisateurs a augmenté’, explique la chercheuse. ‘Dans ces régions, 43 pour cent de la population consomme maintenant de la marijuana, contre 38 pour cent avant l’épidémie de pandémie.’ L’exemple du Colorado est le plus frappant. Dans cet État, où l’on compte le plus d’amateurs de cannabis, 48% de la population en consomme. C’est exceptionnel, car il est rare qu’un produit atteigne une pénétration dans le marché de 50%. L’alcool, par exemple, atteint 60%.

Un certain nombre de vendeurs affirment que l’impact de la réglementation ne doit pas être sous-estimé. ‘En raison de la légalisation, un certain nombre de points de vente illégaux ont disparu’, notent-ils. ‘En conséquence, les vendeurs légaux de la région réalisent de plus grandes ventes.’

Les services de livraison spécialisés ont également fait de bonnes affaires au cours de la dernière année. Le nombre d’Américains qui se sont fait livrer du cannabis à leur domicile a augmenté de 25%, selon BDS Analytics.

Cependant, les ventes légales de cannabis sont encore loin d’atteindre le marché illégal aux États-Unis. Ce trafic est estimé à plus de 100 milliards de dollars par an.