Les super labos universitaires de Gand, Mons et Louvain doivent rendre les tests accessibles à tous

coronavirus testen wisser
Shutterstock

Lundi, 3 super laboratoires ont été ouverts dans les hôpitaux universitaires de Gand, Louvain et Mons. Là-bas, jusqu’à 7.000 personnes pourront être testées chaque jour. Au total, ce sont 8 labos de ce type qui devrait être créé pour permettre aux personnes asymptomatiques d’être testées.

Cette stratégie intègre la plateforme nationale de tests prévue par l’ancien ministre chargé du testing, Philippe De Backer (Open Vld), lors du premier confinement. Le projet prévoit la création de 8 super laboratoires dans les hôpitaux universitaires pour effectuer les tests du Covid-19. 3 ont ouvert ce lundi à Mons, à Louvain et Gand.

Dans ces trois laboratoires, ce sont 7.000 tests qui pourront être analysés chaque jour. Grâce à davantage d’automatisation et à une meilleure efficacité, ces super labos devraient diminuer la pression sur les actuels centres d’analyse. Nous pourrons donc revenir à la stratégie initiale qui avait pour but de tester toute personne qui a eu un contact à risque, même si elle ne présente pas de symptôme. Aujourd’hui, les chiffres ont tendance à donner une image déformée de la réalité puisque les possibilités de testing ont dû être restreintes suite à un embouteillage dans les laboratoires. Seules les personnes malades ont le droit de se faire dépister.

Actuellement, 66.000 tests sont effectués en moyenne par jour. Une partie est analysée dans des laboratoires d’entreprises privées, mais la stratégie du gouvernement est de retourner dans les laboratoires cliniques dès que possible.

Petit à petit

Les nouveaux laboratoires débuteront avec 2.000 tests quotidiens à analyser. Ils augmenteront ensuite cette capacité petit à petit. ‘La population n’en ressentira pas les effets immédiatement, car les nouveaux laboratoires vont d’abord remplacer les actuels labos industriels. Grâce à l’effort conjoint des huit centres universitaires impliqués répartis dans tout le pays, l’ensemble de la Belgique serait doté d’une capacité de test supplémentaire’, explique Emmanuel André, ancien membre du groupe d’experts GEES et collaborateur au laboratoire à l’UZ Leuven.

L’UZ Gent a déjà annoncé la nouvelle sur Twitter vendredi. 40 collaborateurs sont en cours de recrutement à Gand. On ne sait pas comment cela fonctionne dans les autres laboratoires.