Les salaires belges seraient indexés un mois plus tôt que prévu

En ces temps d’inflation galopante conjuguée à une hausse généralisée de nombreux biens de première nécessité, le mécanisme presque exclusivement belge d’indexation des salaires prend un intérêt particulier.

Les dernières prévisions mensuelles du Bureau fédéral du Plan publiées ce vendredi pointent vers une indexation des salaires plus rapide que ce qui était prévu auparavant. Les prochains dépassements de l’indice pivot devraient intervenir en septembre prochain puis en janvier 2023, soit un mois plus tôt que ne l’indiquaient les estimations précédentes.

Les salaires, mais aussi les loyers

Le taux d’inflation devrait s’élever à 8,1% cette année rappelle Le Soir, contre 3,5% en 2023. L’augmentation de « l’indice santé », qui sert entre autres au calcul de l’indexation des salaires, des allocations sociales et des loyers, serait de 7,6% en 2022 et 3,6% en 2023, contre 2,01% en 2021 et 0,99% en 2020.

Attention, si les salaires d’une importante part de la population vont augmenter, cela peut aussi être le cas de leur loyer. Celui-ci est considéré comme un revenu pour le bailleur, et est donc aussi corrélé à « l’indice santé » ; les propriétaires peuvent modifier le loyer en conséquence à la date de l’anniversaire du bail en cours.

Les allocations sociales et les salaires dans la fonction publique seront adaptés au coût de la vie, soit de 2%, respectivement en mai 2022 et en juin 2022. L’indice devrait à nouveau être atteint en septembre 2022 puis en janvier 2023.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20