Les raisons de la chute d’Air Italy

Air Italy, basé en Sardaigne, proposait des vols en Europe, aux Etats-Unis et en Afrique. (Isopix)

La compagnie aérienne italienne Air Italy doit cesser toute activité. Avec une comptabilité dans le rouge, l’assemblée générale n’a pas eu le choix de voter la liquidation. 1200 emplois vont donc disparaitre.

C’était la deuxième plus grande compagnie italienne. Cependant, elle connaissait des difficultés financières depuis un certain temps. Air Italy avait déjà annoncé il y a quelque temps qu’elle avait besoin de ressources supplémentaires pour rester à flot. Mais elles n’ont pas pu être trouvées.

Investissements du Quatar

La compagnie à bas prix Air Italy a été fondée il y a deux ans sur les cendres de la compagnie Meridiana. Au niveau des actionnaires, Air Italy appartient entièrement à la société Aqa Holding, qui appartient elle-même à 49 % à Alisarda, compagnie qui avait fusionné avec Meridiana en 1991. L’autre grand actionnaire à 51 % est Qatar Airways.

Il y a deux ans, la compagnie aérienne avait dû annoncer une perte de 164 millions d’euros. Cette année, elle a perdu 200 millions. Les actionnaires ont dû fournir des capitaux supplémentaires pour maintenir la société à flot.

Air Italy espérait surtout profiter des problèmes financier d’Alitalia, la première compagnie italienne. Mais cela n’a pas fonctionné. Quatar Airways voulait bien investir à nouveau dans Air Italy, mais il avait besoin de l’aide des autres actionnaires. Aucun compromis n’a été trouvé.

La compagnie basée en Sardaigne a donc dû déposer le bilan, mettant ainsi fin aux contrats de 1200 employés. Air Italy proposait de nombreux vols en Europe, mais aussi vers les Etats-Unis et l’Afrique. Ceux qui devaient partir avant le 25 février seront repris par d’autres compagnies. Tous les autres seront remboursés.

Depuis juin 2018, c’est la 10e compagnie européenne à mettre fin à ses vols. C’est un véritable massacre dans le secteur de l’aviation.

Lire aussi: