Les publicités s’immiscent partout, même sur l’écran de verrouillage de votre smartphone

Avec la prochaine mise à jour d’iOS, les utilisateurs disposeront de plus de contrôle sur l’apparence et le fonctionnement de l’écran de verrouillage de leur iPhone. Il est surtout question de personnaliser davantage le fond d’écran, mais aussi d’ajouter des widgets et de gérer l’affichage des notifications. L’écran de verrouillage s’apprête donc à subir des changements mineurs, certes, et pratiques, mais il se pourrait bien que ça ne soit que le début d’une véritable (et ennuyante) révolution.

Les constructeurs de smartphones et développeurs d’application ont une nouvelle cible ; l’écran de verrouillage des appareils. Au-delà d’Apple et d’iOS 16 qui proposera plus de contrôle sur l’écran verrouillé à ses utilisateurs, il est désormais question d’exploiter un aspect des téléphones portables jusqu’ici laissé de côté pour afficher du contenu. L’écran de verrouillage tend à ne plus être qu’une simple mesure de sécurité, mais plutôt un média à part que les entreprises comptent en effet exploiter pour diffuser toutes sortes d’images et vidéos promotionnelles.

La société de contenu d’écran de verrouillage – oui, cela existe – Glance est d’ailleurs en pourparlers avec des opérateurs américains pour étendre le concept sur certains smartphones Android aux États-Unis dans deux mois.

Occuper l’espace visuel et capter l’attention

Avec l’avènement des smartphones et des réseaux sociaux, les entreprises ont cherché toujours plus de moyens efficaces pour capter et garder votre attention. Cela passe par les couleurs, les animations, mais aussi et surtout, ces petits points rouges qui signalent que nous avons reçu un message, que quelqu’un a liké un tweet ou encore qu’une personne veut nous ajouter en ami. Et c’est cette quête pour l’attention des consommateurs qui mène petit à petit les entreprises vers l’écran de verrouillage, un espace qui, jusqu’à présent, était sous-exploité.

De cette manière, elles pourront capter l’attention des utilisateurs avant même qu’ils ne prennent ou ne déverrouillent leur téléphone. De quoi les exposer presque en continu à du contenu, qu’il soit informationnel ou promotionnel.

Du divertissement et de la pub

Dans le cas de Glance, une filiale d’InMobi Group, une société indienne de technologie publicitaire, son exploitation de l’écran verrouillé se rapproche du flux de Snapchat Discover. La société diffuse un carrousel de contenus d’actualité, de vidéos divertissantes, de quizz, de jeux et de photo qui apparait à chaque fois que l’écran du smartphone s’allume. Ces « coup d’œil », comme les appelle Glance, ne se limitent pas à du contenu, mais proposent également de la publicité en nombre et sont consultés en moyenne 65 fois par jour, selon la société.

Elle a d’ailleurs déjà signé des partenariats avec des grands noms du milieu, notamment Samsung et Xiaomi, et affirme que son logiciel est déjà intégré sur plus de 400 millions de téléphones portables en Asie.

Un concept qui n’est pourtant pas nouveau

Glance n’est pas la première à exploiter les écrans de verrouillage pour diffuser de la publicité, comme le rappelle The Verge. Le géant du commerce en ligne Amazon l’a déjà fait sur certaines de ses liseuses Kindle. Il a également tenté l’expérience sur smartphone, en proposant des réductions aux acheteurs qui acceptaient l’affichage de publicité sur l’écran verrouillé de leur appareil.

Pousser au consumérisme

Lorsqu’Apple a dévoilé le « nouveau visage » de l’écran de verrouillage de l’iPhone, son directeur des logiciels a souligné que l’ajout de widgets sur celui-ci permettrait aux utilisateurs d’avoir un accès direct aux informations qu’ils recherchent sans devoir déverrouiller leur iPhone. De quoi aller à l’essentiel, sans être distrait par l’une ou l’autre application. « Si vous pouvez obtenir la réponse en un coup d’œil, alors vous ne déverrouillez pas » votre smartphone, car « une fois que vous l’avez déverrouillé, vous oubliez presque pourquoi vous l’avez fait en premier lieu », avait ainsi expliqué Craig Federighi.

Il y a donc un côté utile et pratique à ouvrir l’écran de verrouillage à plus de fonctionnalités, ainsi qu’à des applications, mais il y a tout de même un revers possible. Les applications et annonceurs se feront en effet une joie d’exploiter cette surface pour exposer toujours plus les utilisateurs à des produits liés de près ou de loin à une recherche réalisée ultérieurement par exemple, en vue de les faire acheter. Ils développeront toujours plus de moyens de tirer parti des contenus affichés sur l’écran verrouillé et d’influencer les utilisateurs, avant même qu’ils n’appuient sur un bouton.

« Les consommateurs passeront de la recherche de contenu à la consommation de ce qui leur est montré », a en effet souligné Naveen Tewari, PDG d’InMobi, à Forbes lors du lancement de Glance.

On peut aisément imaginer que dans les années à venir, les fabricants de smartphones et développeurs d’application envahiront toujours plus cet espace qui est pour l’instant relativement vierge. Outre divers widgets et notifications, l’écran de verrouillage reste plutôt basique et ce n’est finalement pas une mauvaise chose.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20