Les producteurs de boissons alcoolisées s’engagent à mieux protéger les mineurs

Isopix

Plusieurs grands producteurs de bière, de vin et de spiritueux – réunis au sein de l’Alliance internationale pour une consommation responsable (IARD) – ont signé une déclaration pour lutter plus vigoureusement contre la consommation d’alcool chez les mineurs.

Les entreprises promettent notamment d’apposer des étiquettes sur leurs emballages avec des restrictions claires concernant l’âge. Ils annoncent également un contrôle plus strict de l’accès à leur contenu en ligne.

Les symboles ou formulations limitant l’âge devraient être en place sur tous les marchés dans un délai de quatre ans. Les labels s’étendraient également aux versions non alcoolisées des marques.

Derrière l’IARD se retrouvent des grands noms tels qu’AB Inbev, Diageo, Pernod Ricard, Bacardi, Carlsberg ou Heineken, L’alliance note que la consommation d’alcool des mineurs est en baisse dans de nombreux pays. Dans le même temps, elle admet toutefois que cette tendance ne peut être généralisée à l’ensemble des pays où les marques sont présentes.

Les producteurs reconnaissent également que la sécurité en ligne doit aller au-delà des pratiques actuelles. À l’heure actuelle, les internautes ne doivent généralement que confirmer leur âge, sans vérification effective. L’alliance a notamment évoqué des partenariats avec des plateformes telles que Facebook, Snapchat et YouTube.

Lutter contre le mensonge sur l’âge

‘Ces partenariats peuvent aider à identifier les jeunes qui pourraient indiquer un âge mensonger’, déclare Albert Baladi, président de l’IARD et directeur général de Beam Suntory. L’âge réel pourrait être découvert en consultant les centres d’intérêts propres aux enfants ou en analysant le cercle d’amis.

L’alliance invite les détaillants en ligne à élaborer des normes mondiales pour la vente et la livraison d’alcool en ligne. Les membres indiquent leur volonté d’offrir plus de moyens aux adultes d’éviter le marketing en ligne. Avec, en ligne de mire, une réduction de 95% d’ici 4 ans.

Tout le secteur se mobilise

L’organisation sectorielle SpiritsEurope déclare soutenir l’initiative de l’alliance. ‘Les tendances récentes ont montré que les Européens s’efforcent de consommer de l’alcool de façon plus responsable’, souligne Ulrich Adam, directeur général de SpiritsEurope.

‘Il est particulièrement encourageant de constater que la consommation d’alcool chez les mineurs en Europe a considérablement diminué ces dernières années. Toutefois, ces efforts doivent être poursuivis. Nous constatons avec joie que le secteur veut y participer activement’.