Les prix de l’électricité atteignent des sommets dans toute l’Europe, mais ce sont les Grecs qui paient la note la plus salée

La Grèce a connu le prix de l’électricité le plus élevé de l’UE pendant deux jours consécutifs, selon les tarifs du marché « day-ahead », le système de commerce de l’électricité pour le jour suivant, et qu’a scruté par le site européen d’information Euractiv.

Pourquoi est-ce important ?

Les prix du gaz, du pétrole et de l'électricité ont déjà atteint des niveaux record en Europe l'année dernière, et la guerre en Ukraine exacerbe encore cette crise de l'énergie.

Le 18 avril, le prix de gros d’un mégawattheure a été fixé à 255,95 euros, alors que le lendemain, il est passé à 287,45 euros, soit une augmentation de 12,3 % en un seul jour. Une situation inchangée au 20 avril, comme le montre le graphique ci-dessous.

Le trio de tête des pays où l’électricité est la plus chère est complété par deux autres nations du sud de l’Europe : La Bulgarie arrive deuxième avec 242,77 euros par mégawattheure, et la Roumanie occupe la troisième place avec 241,10 euros par mégawattheure.

« Problème importé »

Le gouvernement grec affirme vouloir prendre des mesures pour faire face à l’escalade de la crise énergétique : le Premier ministre de centre-droit Kyriakos Mitsotakis a promis d’étendre le soutien financier afin de maintenir autant que possible des prix de l’énergie au plus bas pour les consommateurs, les ménages et les entreprises.

Selon M. Mitsotakis, les prix élevés de l’énergie sont un « problème importé » ; c’est pourquoi il continue de réclamer des mesures à l’échelle de la zone euro. Lors d’un sommet de l’UE fin mars, il a demandé à ses homologues de convenir d’un plafonnement des prix du gaz, mais aucun consensus n’a encore été trouvé.

L’opposition grecque, pour sa part, accuse le gouvernement de ne pas vouloir s’attaquer au « cartel énergétique » du pays. « Le gouvernement demande des solutions à l’Europe pour qu’elle doive intervenir dans les bénéfices excessifs du cartel énergétique grec, qui répercute entièrement les coûts sur les consommateurs » avance Socrates Fammelos, un législateur de gauche du principal parti d’opposition Syriza, dont les propos ont été recueillis par Euractiv.

Gaz naturel

Le gaz naturel est la principale source d’énergie pour la production d’électricité en Grèce, selon les données de Statista. Le pays méditerranéen importe 40 % de son gaz depuis la Russie ; il a également des contrats avec l’Azerbaïdjan et l’Algérie.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20