Les prix dans les supermarchés ont augmenté de plus de 12 % : quels produits sont devenus nettement plus chers ?

L’organisation de consommateurs Test Achats enquête régulièrement sur l’ampleur de la hausse des prix dans les différentes chaînes de supermarchés. Cette comparaison des prix montre que les produits dans les grands magasins ont augmenté en moyenne de 12,33% par rapport à l’année dernière.

Les chiffres d’inflation de l’Office statistique belge et de son équivalent européen montrent que l’inflation continue encore de s’accélérer. L’inflation dans la zone euro a atteint 9,1 % le mois dernier, contre 8,9 % en juillet. Les prix de l’énergie restent les principaux moteurs de la dépréciation monétaire, mais nous constatons que ces augmentations de prix se répercutent de plus en plus sur d’autres produits.

Ceci est maintenant confirmé par le comparateur de prix Test Achats. Sur la base des prix de 3.000 produits dans les magasins Albert Heijn, Carrefour, Colruyt, Cora, Delhaize, Aldi et Lidl, l’organisation de consommateurs a enregistré une augmentation moyenne des prix de 12,33 % par rapport à l’année précédente. Selon Test Achats, une famille de deux personnes dépense chaque mois 48 euros de plus pour le même caddie. Celui-ci revient à 438 euros, soit 4 euros de plus qu’en juillet.

Quels produits sont nettement plus chers ?

La hausse des prix de l’énergie n’est pas la seule raison pour laquelle les produits sont plus chers dans les magasins. La guerre en Ukraine a également fait augmenter le prix de nombreux autres biens. Par exemple, le pays envahi est un grand exportateur de céréales. Test Achats note, par exemple, que les spaghettis sont devenus jusqu’à 35 % plus chers depuis l’attaque russe.

Les prix de diverses huiles, dont celle de tournesol, ont également augmenté en raison du conflit militaire en Europe de l’Est. Nous en ressentons les effets, entre autres, lorsque nous achetons de l’huile de friture et de la mayonnaise. Selon l’organisation de consommateurs, les prix de ces produits ont augmenté de 26 % et 21 % respectivement.

La moutarde est même 36% plus chère. Son prix a augmenté de 10 % deux fois de suite, en juillet et en août. En effet, la moutarde est fabriquée à partir de graines de moutarde moulues, de vinaigre, d’eau et de sel. Ces graines de moutarde destinées au marché européen sont principalement produites en Russie et en Ukraine.

Un aperçu des produits dont les prix ont le plus augmenté :

  • Moutarde : +36 %
  • Spaghetti : +35%
  • Papeterie : +33 %
  • Beurre : +30%
  • Gouda : +27%
  • Huile de friture : +26 %
  • Lait demi-écrémé : +24%
  • Dosettes pour lave-vaisselle : +24%
  • Filet de morue : +22 %
  • Café : +21%
  • Mayonnaise : +21 %
  • Volaille : +20%
  • Les prix des légumes (+5 %), des fruits (+4 %) et du chocolat (+4 %) ont augmenté moins fortement.

Que nous réserve l’avenir ?

Test Achats est prudent quant à l’évolution future des prix des denrées alimentaires. « Le prix international des céréales a chuté de 11,5 % en juillet, car les expéditions de céréales en provenance d’Ukraine ont repris et plusieurs pays ont eu une bonne récolte« , indique le rapport. « L’huile végétale est également devenue 19,2 % moins chère sur les marchés internationaux. Espérons que cela se reflétera dans le supermarché au cours des prochains mois. »

Dans le même temps, l’organisation note que le coût des matières premières ne constitue qu’une partie du prix, à côté des coûts de production, de transport et de main-d’œuvre.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20