Les plus riches parient sur la crypto car « cette technologie aura autant d’impact qu’Internet »

L’information remonte de ces discrètes organisations qui gèrent les affaires des plus fortunés de ce monde, les family offices. Plus de la moitié de ces gestionnaires de patrimoines ont jeté leur dévolu sur les crypto-actifs, indique la banque d’investissement Goldman Sachs.

Pourquoi est-ce important ?

Les family offices ont un impact non négligeable sur les marchés financiers. La plupart des firmes interrogées par Goldman Sachs disposent de plus d’1 milliard de dollars d’actifs sous gestion, certaines (22%) affichant plus de 5 milliards $ d’AUM. Ces « bureaux patrimoniaux » jouent depuis longtemps un rôle dans le private equity et l’immobilier, mais ont été les principaux moteurs de la frénésie des SPAC. Leur ampleur et leur influence croissantes attirent des critiques qui réclament davantage de régulation. Il y aurait plus de 10.000 family offices dans le monde, selon EY. Alors leur intérêt pour l’industrie crypto est à surveiller de près.

« Les entreprises qui gèrent la fortune et les affaires personnelles des riches cherchent de plus en plus à parier sur la crypto », indique Bloomberg en commentaire d’une enquête menée par Goldman Sachs auprès des family offices avec lesquelles le géant financier collabore.

  • Sur les 150 gestionnaires de patrimoine répartis dans le monde, 15% des sondés ont indiqué avoir déjà investi dans les cryptomonnaies, tandis que 45% sont prêts à y placer leur argent pour se prémunir contre « une inflation plus élevée, des taux bas prolongés et autres développements macroéconomiques d’une année de relance monétaire et budgétaire sans précédent à l’échelle mondiale ».
  • Les family offices souhaitent investir dans l’écosystème des actifs numériques, la blockchain et la « technologie du registre distribué ». Nombreux sont ceux qui pensent que « cette technologie va être aussi impactante qu’Internet a été du point de vue de l’efficacité et de la productivité », explique une responsable Private Wealth Management chez Goldman Sachs.

  • La crypto ne fait toutefois pas l’unanimité chez les plus fortunés. Certains répondants ont souligné que des inquiétudes persistent quant à la valeur à long terme des monnaies numériques, malgré le bond récent de l’adoption. Le cours du bitcoin s’est effondré de plus de moitié depuis la mi-mai mais reste en hausse de 230% par rapport à l’année précédente.

Pour aller plus loin: 3 raisons pour lesquelles la finance décentralisée (DeFi) est là pour rester

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20