Les panneaux solaires, la solution pour décupler l’autonomie des Tesla ?

L’autonomie est souvent pointée du doigt par les consommateurs comme frein principal pour passer le cap des voitures électriques – bien que leur prix représente également un obstacle pour beaucoup, notamment pour une Tesla. Un facteur qui est pourtant amélioré d’années en années, à mesure que les technologies évoluent, mais une solution déjà existante permettrait de pallier le problème dès à présent : les panneaux solaires.

Une équipe de chercheurs australiens souhaite en effet exploiter des panneaux solaires imprimés pour alimenter une Tesla Model 3 et ainsi parcourir une distance de plus de 15.000 kilomètres à travers l’Australie. Un projet qui a pour but premier d’inciter le public à réfléchir aux mesures à prendre pour lutter contre le changement climatique.

Équiper les voitures Tesla de panneaux électriques pour augmenter leur autonomie, comment Elon Musk n’y a-t-il pas pensé ? Dans les faits, l’excentrique PDG a certainement déjà envisagé cette solution et en a certainement conclu qu’à l’heure actuelle, la technologie des panneaux solaires ne convenait pas aux voitures électriques. Alors comment les chercheurs australiens vont-ils faire pour équiper leur Tesla de tels panneaux ?

Des panneaux solaires imprimés

Le véhicule ne sera pas doté de panneaux solaires comme on peut l’imaginer, mais sera plutôt équipé de bandes de 18 mètres de long de panneaux solaires imprimés qu’il pourra déployer dès que sa batterie aura besoin d’être rechargée.

Cette expérience permettra à la fois de tester l’endurance des panneaux imprimés, mais aussi leurs performances potentielles pour d’autres applications. « C’est en fait un banc d’essai idéal pour nous donner des informations sur la façon dont nous utiliserions et alimenterions la technologie dans d’autres endroits éloignés, par exemple dans l’espace », a déclaré Paul Dastoor, inventeur des panneaux solaires imprimés, à Reuters.

Un concept prometteur pour sensibiliser au changement climatique

Les panneaux sont imprimés sur des bandes de plastique PET laminé léger. Leur coût de fabricant est inférieur à 10$ le mètre carré, ce qui en fait une solution plus qu’intéressante. Leur fabrication ne demande pas beaucoup d’investissement puisqu’ils ont été imprimés à l’aide d’une simple imprimante utilisée à l’origine pour l’impression d’étiquettes de vin.

Si le projet Charge Around Australia n’a pas réellement pour but de créer la Tesla idéale, disposant d’une autonomie de plus de 15.000 km, l’expérience élaborée par les chercheurs poursuit malgré tout un but de premier ordre : aider à atténuer « l’anxiété d’autonomie » dont souffrent certainement de nombreux Australiens – mais pas que – et les pousser à passer le cap des voitures électriques dans le but d’agir pour limiter le changement climatique.

Au cours de leur voyage de 84 jours qui démarrera en septembre prochain, les chercheurs s’arrêteront dans environ 70 écoles pour sensibiliser les plus jeunes à la question.

C’est également l’occasion de montrer qu’il est possible de fournir une source d’électricité fiable à moindre coût. « L’élargissement de l’accès à des sources d’électricité fiables via une énergie durable à faible coût telle que l’énergie solaire peut réduire la pauvreté et les inégalités », expliquent les chercheurs sur leur site.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20