Les nouvelles mesures drastiques de l’Italie contre le coronavirus

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte. (EPA-EFE/ANGELO CARCONI)

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé hier étendre la zone de quarantaine à l’Italie entière, soit 60 millions de personnes. Dès ce mardi, les déplacements seront limités et le championnat de football suspendu pour un minimum de trois semaines.

La conférence de presse du Premier ministre Conte a eu un effet choc pour toute l’Italie mais aussi les autres pays luttant contre la propagation de Covid-19. Le temps n’est toutefois plus à la parole. ‘Il n’y a plus de temps à perdre’, a annoncé Giuseppe Conte, prenant des mesures sans précédent. Après avoir confiné un quart de sa population dimanche, c’est désormais le pays en entier qui est assigné à résidence.

Le pays de l’Europe le plus touché par le coronavirus (et le second au monde) compte pour l’heure pas moins de 366 décès et 7.375 cas positifs. ‘Nous avons une croissance importante des infections… Et des décès’, a-t-il déclaré hier soir. ‘Toute l’Italie va devenir une zone protégée’, a-t-il ajouté. ‘Nous devons tous renoncer à quelque chose pour le bien de l’Italie. Nous devons le faire maintenant. C’est pourquoi j’ai décidé d’adopter des mesures encore plus fortes et sévères pour contenir l’avancée… Et protéger la santé de tous les citoyens.’

Dans une interview antérieure au journal La Repubblica, Giuseppe Conte s’était exprimé à propos de l’épidémie: ‘J’ai pensé aux vieux discours de [Winston] Churchill – c’est notre heure la plus sombre, mais nous allons y arriver.’

Événements sportifs annulés

Le Premier ministre italien s’est toutefois voulu rassurant en nommant simplement ces nouveau décret ‘Je reste à la maison’ (‘A casa‘). Il a appelé tous les habitants à ‘éviter les déplacements’ sur le territoire pour endiguer l’épidémie de coronavirus, et a ordonné une ‘interdiction de rassemblement’.

Il ne sera donc plus nécessaire d’établir la liste des événements sportifs reportés puisqu’ils sont désormais tous annulés, y compris les matchs du championnat de football. Et ce pour un délai d’au moins trois semaines. ‘Il n’y a pas de raison pour que se poursuivent les matches et les manifestations sportives et je pense au championnat de football. Je suis désolé mais tous les tifosi doivent en prendre acte’, a déclaré Conte.

Pour les matchs de football hors ligue nationale, tels que ceux de Ligue des Champions et Ligue Europa, le décret prévoit cependant de les maintenir, à huit clos. Le match de Ligue des Champions entre Juventus-Lyon reste donc programmé au mardi 17 mars, à Turin. En Ligue Europa, l’Inter Milan doit accueillir Getafe ce jeudi et l’AS Rome recevra en théorie Séville le jeudi suivant, le 19 mars.

Plus de vie nocturne… Ou de vie tout court

Autre point important: ‘Plus de vie nocturne; nous ne pouvons plus le permettre car ce sont des occasions de contagion’ a déclaré Conte. Dès ce mardi, tous les restaurants et bars devront fermer à 18 heures. Ils avaient reçu pour consigne de faire respecter une distance de sécurité d’au moins un mètre entre leurs clients, tout comme les magasins.

Devront également suspendre toutes leurs activités les piscines, thermes, salles de sport, centres de bien-être et culturels. Les écoles et les universités du pays resteront elles fermées jusqu’au 3 avril, et non jusqu’au 15 mars comme c’était initialement prévu. Tous les concours sont dans la foulée annulés.

Les cérémonies religieuses telles que les mariages, baptêmes et funérailles sont aussi strictement interdites. Si les lieux de culte restent pour l’instant ouverts, il faudra respecter la distance ‘de sécurité’ d’au moins un mètre pour éviter une possible contamination.

Déplacements justifiés

Le gouvernement a également déclaré que seules les personnes ayant une raison professionnelle ou familiale valable qui ne peut être reportée seront autorisées à voyager. Les passagers partant sur des vols devront se justifier, comme tous ceux qui arrivent par avion. Et des contrôles sont effectués dans les gares pour vérifier la température des passagers. Les bateaux de croisière sont également interdits d’accoster dans les différents ports.

Finalement, les seuls déplacements autorisés seront ceux répondant à des ‘impératifs professionnels dûment vérifiés et à des situations d’urgence, pour des raisons de santé’. Ces mesures ne prévoient toutefois pas ‘de limiter les transports publics, afin de garantir la continuité’ de l’activité économique ‘et de permettre aux gens d’aller travailler’, a nuancé le Premier ministre. Enfin, pour qui voudra bien sortir de chez soi.

Lire aussi: