Les livrets d’épargne dont le rendement est supérieur à 0,11% sont-ils condamnés ?

De plus en plus de banques sont obligées de baisser leur taux d’intérêt sur l’épargne au minimum, soit à 0,11%. Certaines banques parviennent encore à offrir un rendement supérieur. La question est de savoir si elles pourront encore le faire pendant longtemps. 

Quiconque cherche aujourd’hui un compte d’épargne à haut rendement ne le trouvera pas dans les banques traditionnelles. Pratiquement tous les livrets d’épargne de ces banques ne rapportent pas plus de 0,11%, soit le minimum dans notre pays. Non, ceux qui recherchent des rendements d’épargne plus élevés devront se tourner vers les banques en ligne. 

Un taux d’intérêt à l’épargne plus bas

La banque MeDirect a informé ses clients mercredi qu’elle allait baisser son taux d’intérêt sur le compte Fidelity Savings de 0,3 à 0,2%, à partir du 1er février. ‘Pour maintenir une politique saine et équilibrée, nous devons revoir à la baisse notre taux d’intérêt sur notre compte Fidelity Savings’, a déclaré MeDirect.

Fidelity Sparen n’est pas le compte d’épargne avec le taux d’intérêt le plus élevé de la banque en ligne. La banque propose également une formule d’épargne qui permet d’épargner 5.000 euros par mois. En échange de cet effort, la banque s’engage à vous reverser un intérêt de 0,7%. C’est le deuxième taux d’intérêt le plus élevé sur le marché belge de l’épargne.

Le compte d’épargne étendu de la néo-banque Aion offre un taux d’intérêt de 1%. Ce compte d’épargne n’est néanmoins accessiblequ’aux épargnants qui souscrivent à un abonnement mensuel de 19 euros. Ceux qui disposent d’un tel abonnement ont accès à une série de services.

En automne, une banque a même réussi à augmenter le taux d’intérêt de ses comptes d’épargne. Le 1er novembre, la Banque des consommateurs de Santander a augmenté le taux d’intérêt de ses deux comptes d’épargne sur le marché belge.

Comment font-elles?

Les banques en ligne sont en mesure de proposer des taux d’épargne plus élevés parce qu’elles évitent certains coûts que les banques traditionnelles ne peuvent contourner, comme des énormes bureaux à entretenir. En outre, le personnel de ces banques est beaucoup plus réduit.

La plupart des banques en ligne sont moins dépendantes des modèles commerciaux traditionnels, qui consistent à convertir l’épargne en prêts. Une banque comme MeDirect est avant tout une banque de fonds et en tire donc une grande partie de ses revenus. Pour la majorité des clients des banques en ligne, l’objectif des taux d’intérêt élevés sur l’épargne est d’attirer de nouveaux clients.

Pourtant, nous constatons que ceux qui recherchent un compte d’épargne à taux d’intérêt élevé doivent, plus fréquemment qu’avant, tenir compte des petits caractères dans les contrats. La majorité des livrets d’épargne à taux d’intérêt élevé est assortie de limites ou de conditions.

Livres d’épargne et conditions

Si l’on examine les cinq meilleurs comptes d’épargne sur le marché belge, on constate qu’il n’y a qu’un seul compte pour lequel aucune condition ou limite n’est imposée : le compte d’épargne non réglementé Saver Account de la banque Izola. Ce compte d’épargne a un taux d’intérêt net de 0,42%. Comme il s’agit d’un compte d’épargne non réglementé, vous recevrez un rendement brut de 0,6%. Il vous faudra donc payer vous-même la retenue à la source (30%).

La question est de savoir si les banques en ligne peuvent maintenir ces taux plus élevés à long terme. En raison de la crise, la Banque centrale européenne (BCE) fait tout ce qu’elle peut pour stimuler l’inflation dans la zone euro,  mais c’est sans succès pour le moment. L’une des façons d’y parvenir est d’acheter des obligations chaque mois et de maintenir le taux d’intérêt directeur- taux fixé au jour le jour par la banque centrale- à 0%. La politique de la BCE est amenée à peser sur les bénéfices des banques pendant un certain temps encore.

Lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés