Les Jeux olympiques auront bien lieu en 2021, mais selon un nouveau modèle peu attrayant…

Isopix

Le comité international olympique confirme que même avec la pandémie actuelle – et sauf grosse surprise de dernière minute – les JO de Tokyo auront bien lieu du 23 juillet au 8 août 2021.

Les membres du comité veulent organiser des Jeux ‘différents’ selon un modèle qui pourrait devenir une référence ‘pendant de nombreuses années’. Les JO différeront des éditions précédentes dans trois domaines.

Finances

Les colossales dépenses d’argent qui caractérisaient les JO précédents touchent à leur fin. Le report de l’édition 2020 a déjà coûté 2 milliards d’euros supplémentaires aux organisateurs. Tokyo veut désormais économiser 230 millions sur le budget total de 13 milliards d’euros. L’objectif est d’inviter des délégations plus petites et d’offrir moins d’espace aux sponsors. Ce qui donnera des Jeux beaucoup moins fastes.

Sports

Les préparations sportives pour les Jeux s’organisent par ailleurs difficilement. Plusieurs concours préparatoires ont été annulés ou organisés en comité restreint. Aujourd’hui, environ 70% des athlètes font face à des restrictions dans leur préparation physique à cause de la pandémie. Cela devrait affecter les performances lors des compétitions olympiques. Les Jeux risquent donc d’être beaucoup moins attractifs. En outre, les contacts entre les sportifs seront beaucoup moins nombreux.

Public

Enfin, les spectateurs devront eux aussi faire face à de nouvelles restrictions. Selon le journal sportif français L’Équipe, le CIO a publié un document de 54 pages déclarant que les supporters étrangers sont effectivement les bienvenus, mais qu’un système de sélection doit encore être mis en place. Les spectateurs devront en outre porter un masque et respecter les règles sanitaires. De plus, ils ne pourront pas encourager leur athlète favori en chantant ou en criant. Les Jeux olympiques se dérouleront avec un public, mais l’ambiance sera aux abonnés absents.