Et si les Jeux olympiques ne pouvaient pas avoir lieu en 2021 ?

(AP Photo/Eugene Hoshiko)

Il y a plus de 3 mois, on apprenait que les Jeux olympiques 2020 au Japon seraient reportés d’un an. À l’époque, même si le covid-19 était une maladie inquiétante, personne n’aurait imaginé l’ampleur que ça prendrait. Nombreux étaient ceux qui pensaient que ce serait fini pour l’été. Mais au vu de la situation mondiale actuelle, les organisateurs des JO se demandent déjà s’ils pourront avoir lieu dans un an.

Le problème est toujours le même: les Jeux olympiques sont un évènement mondial qui rassemble à un même endroit énormément de personnes venues de tous les horizons. ‘L’infection éclatera si nous poursuivons les Jeux olympiques […] Cela ne fait aucun doute’, explique Daiichi Morii, médecin et membre de l’équipe de contrôle des infections de l’Université d’Osaka.

Actuellement, plusieurs pays comme les États-Unis, le Brésil et l’Inde annoncent encore de millions de nouveaux cas de coronavirus chaque jour. D’autres font face à une seconde vague et doivent se reconfiner pour éviter un second pic de contamination. Même le Japon, qui avait réussi à garder sous contrôle l’épidémie, fait face à une nouvelle hausse des cas. Un reconfinement est envisagé.

Vaccin et anticorps

Trouver un vaccin est devenu une priorité dans le secteur pharmaceutique pour pouvoir mettre fin à l’épidémie. Aujourd’hui, une centaine sont en cours de développement. Certains sont dans la phase finale des tests avec des essais cliniques. Mais il est encore difficile de savoir quand un vaccin sera mis sur le marché. Et après cela, il faudra encore le transmettre dans le monde entier. Ce ne sera peut-être pas encore le cas dans 12 mois, à l’heure où les JO 2021 devraient commencer.

La question des anticorps comme solution à l’épidémie est aussi souvent évoquée. Cependant, trop d’interrogations n’ont pas encore trouvé de réponses. Qui développe des anticorps ? Comment ? Pendant combien de temps ? En outre, pour atteindre une immunité collective, qui permettrait de faire disparaitre le virus, 60 à 70% de la population doit avoir développé des anticorps. Aujourd’hui, nous en sommes encore très loin. Au Japon, seul 0,1% des habitants sont immunisés. Les plus hauts taux d’immunité n’atteignent même pas les 20%.

Il est très difficile de dire aujourd’hui où en sera la pandémie dans un an. Mais de nombreux Japonais sont inquiets qu’un évènement comme les JO puisse être organisé en cette période d’incertitude. 59% d’entre eux pensent qu’il faudrait annuler ou reporter les Jeux. Les organisateurs espèrent ne pas en arriver là. Ils discutent déjà des mesures qui pourraient être mises en place comme une limitation de la taille du public ou encore des dépistages massifs pour les étrangers. Les plans concrets ne devraient pas être communiqués avant fin de l’année.